Ball-Trap

le
0
Ball-Trap
Ball-Trap

Thomas Ball, joueur d'Aston Villa, est devenu le premier - et à ce jour, le seul - joueur assassiné de la D1 anglaise. Pour une histoire de voisinage, à l'époque où Julien Courbet ne sévissait pas. C'était un 11 novembre 1923.

Une banale après-midi d'automne dans la grisaille et le froid des Midlands. En ce 10 novembre 1923, les joueurs d'Aston Villa reviennent d'un déplacement à Meadow Lane où ils sont allés s'imposer face à Notts County. Les Villans grimpent à la troisième place, et les fans du club ne le savent pas encore, mais ils ont d'ores et déjà connu la période la plus glorieuse d'un club qui a déjà remporté six des sept titres de champion de son histoire, ainsi que six de ses sept FA Cup. Ils ne savent pas non plus encore que ce fut le dernier match de la carrière de leur très prometteur défenseur, un jeune homme de 23 ans originaire de Newcastle et avec un nom prédestiné à jouer au football. Si Tommy Ball a gagné le droit de signer dans un club professionnel quelques années auparavant, il ne le doit qu'à de convaincantes performances au sein d'équipe de mineurs, chose fréquente à cette époque et permettant aux travailleurs de se distraire un peu avant de retourner au charbon. Un passage en amateur quasi obligatoire pour espérer être repéré. Mais le plus dur reste à faire, et ce n'est que "lorsque le capitaine Frank Barson part à Man United que Ball devient un titulaire indiscutable. Son jeu s'améliore considérablement, et il est vu par le club comme un défenseur aux capacités exceptionnelles", rapporte alors le Mirror.

£7 par semaine et des poulets


Le lendemain de la victoire de Villa face au club dont le maillot inspirera celui de la Juventus, Tommy se prélasse au pub avec sa femme Béatrice. Le couple prend ensuite le chemin du retour, Tommy lesté de 4 pintes de bières, retrouver ses querelles de voisinage. Il faut dire que George Stagg, vétéran de l'armée ainsi que propriétaire des lieux, n'est pas le plus conciliant des voisins. Après avoir pris part aux conflits en Égypte, au Soudan, avec un bref passage dans la police, puis à la Première Guerre mondiale, le voisin a surtout une aversion pour les animaux domestiques. Sauf que Ball possède un chien et des poulets ayant la fâcheuse manie d'aimer se balader dans le jardin de Stagg, où l'herbe semble être plus verte que chez le joueur au salaire de £7 par semaine.

Une fois le couple rentré à son domicile, à quelques encablures de Villa Park, Tommy fait un tour de jardin afin de retrouver son chien. Stagg est également là pour pimenter la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant