Balkany au secours des joueurs de pelote nus

le
0
Patrick Balkany, photo d'illustration.
Patrick Balkany, photo d'illustration.

Depuis juillet, les joueurs de pelote basque de Levallois-Perret protestent contre la fermeture programmée de leur club. Faute de créneaux horaires, attribués à d'autres sports, leur club, qui comptait une soixantaine de licenciés, va être supprimé à la rentrée. Levallois-Perret était pourtant "un des rares endroits en région parisienne où l'on pouvait pratiquer et apprendre la pelote basque", note l'un des pelotaris, Jean Lattary. Et, pour sauver la pratique de leur sport préféré, tous les moyens sont bons... y compris se mettre à nu. "Balkany, pourquoi t'as fait ça ? Les pelotaris seront toujours là !" est le titre de la vidéo publiée par plusieurs joueurs du club de pelote basque du Levallois Sporting Club.

"Je ne vais pas les laisser jouer tout nus"

"Aujourd'hui, on n'a plus le droit à la pelote à Levallois", chantent-ils, nus ou en sous-vêtements avec leurs pelotes pour se cacher. Les Balkany étant au coeur de l'actualité à cause de leurs récents déboires avec la justice, la mobilisation des joueurs de pelote a trouvé un écho sur Internet et les réseaux sociaux qui ont relayé la vidéo. Un succès médiatique qui a contraint le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, à sortir de son silence. Alors qu'il avait d'abord décliné toute responsabilité dans cette fermeture auprès du Lab, il promet désormais d'intervenir afin d'aider les pelotaris à sauver leur discipline. "Je vais voir ça avec les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant