Bâle trap à Liverpool

le
0
Bâle trap à Liverpool
Bâle trap à Liverpool

Steven Gerrard a arraché l'égalisation en fin de rencontre (1-1) mais c'est bien le FC Bâle qui gratte sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions au terme d'une partie intense. La malédiction des clubs anglais face au club suisse continue.Liverpool-Bâle : 1-1
Buts: Gerrard (81e) pour Liverpool / Frei (25e) FC Bâle

Du Liverpool de Gérard Houiller et Michael Owen cru 2002 à celui de Brendan Rodgers et Raheem Sterling version 2014, l'histoire se répète. Il y a plus de dix ans, Bâle et Liverpool étaient déjà au coude à coude lors de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Et comme il y a douze piges, les Suisses se qualifient pour les huitièmes de finale et envoient par la même occasion les Reds en C3. Tout cela grâce à un match nul dans ce qui était "la finale" du groupe B. Pas de Hakan Yakin des grands soirs cette fois, mais un collectif huilé, talentueux et inspiré. La bande des Streller, Frei, Xhaka and co s'est amusée sous le crachin anglais à l'image de l'ouverture du score. Avant de céder dans les dernières minutes et de subir dans une fin de match irrespirable. Eux qui n'avaient besoin que d'un match nul ont finalement joué le jeu à fond et l'ont très bien fait. Et surtout: ils l'ont eu, ce point.
Du bijou collectif de Fabian Frei...
Venus avec leurs certitudes, leurs fumigènes et leur 3-2-3-2, les Rotblauen ("rouge et bleu") et leurs supporters prennent les choses en main dès l'entame de la rencontre. Les uns se font entendre dans les tribunes, les autres se font sentir sur le pré grâce à un gros pressing et un jeu direct. Pas de quoi rassurer une défense de Liverpool en grande difficulté ces temps-ci. Simon Mignolet joue avec le feu sur plusieurs dégagements à l'arrache, José Enrique se fait manger par le Paraguayen Derlis Fernandez, court sur patte mais avec du feu dans les jambes, quand Lovren et Skrtel sont aussi en galère. Pendant ce temps, Anfield se tait. Et Anfield panique de plus en plus à mesure que son équipe recule et bégaye face au collectif huilé des Suisses. Un collectif en démonstration à la 25ème minute. Lorsque Fabian Frei reçoit le ballon dos au but à l'entrée de la surface. Le milieu bâlois se retourne avec élégance, s'appuie sur Zuffi avec intelligence avant de conclure avec génie, d'une frappe croisée du gauche qui se niche dans le petit filet de Simon Mignolet bouche bée (0-1, 25ème). Un bijou qui oblige les Reds à désormais marquer deux fois pour espérer réentendre la douce musique de la Ligue des Champions au printemps.
Au coup-franc de Steven Gerrard




Liverpool-Bâle : 1-1
Buts: Gerrard (81e) pour Liverpool / Frei (25e) FC Bâle

Du Liverpool de Gérard Houiller et Michael Owen cru 2002 à celui de Brendan Rodgers et Raheem Sterling version 2014, l'histoire se répète. Il y a plus de dix ans, Bâle et Liverpool étaient déjà au coude à coude lors de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Et comme il y a douze piges, les Suisses se qualifient pour les huitièmes de finale et envoient par la même occasion les Reds en C3. Tout cela grâce à un match nul dans ce qui était "la finale" du groupe B. Pas de Hakan Yakin des grands soirs cette fois, mais un collectif huilé, talentueux et inspiré. La bande des Streller, Frei, Xhaka and co s'est amusée sous le crachin anglais à l'image de l'ouverture du score. Avant de céder dans les dernières minutes et de subir dans une fin de match irrespirable. Eux qui n'avaient besoin que d'un match nul ont finalement joué le jeu à fond et l'ont très bien fait. Et surtout: ils l'ont eu, ce point.
Du bijou collectif de Fabian Frei...
Venus avec leurs certitudes, leurs fumigènes et leur 3-2-3-2, les Rotblauen ("rouge et bleu") et leurs supporters prennent les choses en main dès l'entame de la rencontre. Les uns se font entendre dans les tribunes, les autres se font sentir sur le pré grâce à un gros pressing et un jeu direct. Pas de quoi rassurer une défense de Liverpool en grande difficulté ces temps-ci. Simon Mignolet joue avec le feu sur plusieurs dégagements à l'arrache, José Enrique se fait manger par le Paraguayen Derlis Fernandez, court sur patte mais avec du feu dans les jambes, quand Lovren et Skrtel sont aussi en galère. Pendant ce temps, Anfield se tait. Et Anfield panique de plus en plus à mesure que son équipe recule et bégaye face au collectif huilé des Suisses. Un collectif en démonstration à la 25ème minute. Lorsque Fabian Frei reçoit le ballon dos au but à l'entrée de la surface. Le milieu bâlois se retourne avec élégance, s'appuie sur Zuffi avec intelligence avant de conclure avec génie, d'une frappe croisée du gauche qui se niche dans le petit filet de Simon Mignolet bouche bée (0-1, 25ème). Un bijou qui oblige les Reds à désormais marquer deux fois pour espérer réentendre la douce musique de la Ligue des Champions au printemps.
Au coup-franc de Steven Gerrard




...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant