Bâle tient tête à Porto

le
0

Au terme d'un match rythmé et tendu, Bâle et Porto se quittent sur un match nul logique (1-1). Les Suisses sont passés très proches du coup parfait en ouvrant très vite la marque et en tenant ensuite solidement ce maigre avantage mais Quaresma a fini par égaliser sur pénalty. Tout reste à faire avant le match retour dans trois semaines.


FC Bâle - FC Porto
(1-1)

D. Gonzalez (10') pour FC Bâle , Danilo (78') pour FC Porto.


Pour s'imposer il faut savoir lutter avec ses armes. Inférieur à Porto techniquement, le FC Bâle l'a bien compris. L'option choisie est ainsi évidente : faire le dos rond en attendant la bonne occasion. Il ne faut d'ailleurs que dix minutes aux Suisses pour prouver que la tactique est gagnante: parfaitement lancé par Frei dans la profondeur González contrôle dans la course et ouvre le score. Le coup parfait ou presque sans un malheureux coup du sort et une main de Walter Samuel pour offrir à Danilo l'égalisation sur pénalty à dix minutes du terme. Dommage pour les petits Suisses qui passés très près de faire un premier grand coup lors de ces huitièmes de finale de Ligue des Champions. Rendez-vous dans trois semaines à l'Estadio de Dragao pour une nouvelle chance.
Gonzalez par K.O
Pas besoin d'être entrainé par Marcelo Bielsa pour témoigner du sacrifice qu'on est prêt à faire pour gagner. En l'occurrence pour Dervis González, il s'agit de recevoir un coup de genou dans la tempe. Après dix minutes de jeu, le grand espoir paraguayen est magnifiquement lancé en profondeur par Fabian Frei. Un contrôle parfait et une accélération plus tard, pour résister à la charge d'Alex Sandro, et le jeune ailier de Bâle tacle au devant du gardien de Porto Fabiano. La balle file au fond, Gonzalez est violemment touché par le genou du gardien brésilien mais l'essentiel est assuré : Bâle vient d'ouvrir le score. Vaillant notre homme tentera même de continuer la partie mais, visiblement toujours sonné, il sera finalement contraint de quitter ses partenaires. Porto est pourtant bien supérieur techniquement mais vient d'être surpris trop facilement sur la première tentative suisse. La réaction met d'ailleurs un certain temps à arriver avec Danilo qui tente une frappe de loin mais qui tombe sur un bon Tomas Vaclik. Jackson Martinez est lui bien gardé par l'expérimenté Walter Samuel, titularisé en l'absence de...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant