Balaise Matuidi et Supergriezmann

le
0
Balaise Matuidi et Supergriezmann
Balaise Matuidi et Supergriezmann

Une première période parfaitement rythmée et ponctuée par deux buts stratosphériques de Matuidi. Une deuxième de gestion. Malgré une réduction du score, pas franchement méritée, les Bleus ont passé la vitesse supérieure. Ça valait un bulletin de notes.

France


Lloris (6) : Ses apparitions à l'écran se comptent presque sur les doigts d'une main. Un arrêt réflexe, un but encaissé sur un cafouillage et quelques relances au pied. Sinon, Hugo, tout seul, s'est bien emmerdé.

Trémoulinas (7) : Un couloir gauche bien verrouillé, des centres qui arrivent à destination Clairement, Benoît a tenu à rendre hommage au Matmut Atlantique. Il a assuré. Et pour DD, ça ne devrait pas passer inaperçu.

Mangala (6) : Aux côtés de Raph' et sans trop de danger, la vie est belle.

Varane (7) : On a vraiment besoin d'un deuxième défenseur central en fait ?

Sagna (7) : Un centre qui arrive sur une tête française, ça nous aurait certainement suffi. Mais alors une passe décisive, c'est tout bonnement exceptionnel. Remplacé par Debuchy à la mi-temps qui ne pouvait clairement pas se mettre au niveau.

Matuidi (8) : Il n'a joué qu'une mi-temps, mais ce n'était peut-être pas plus mal pour les Serbes. Il a surclassé tout le monde ce soir avec deux buts, dont une mine de l'au-delà, et une activité écœurante. Balaise. Remplacé précocement par Kondogbia qui ne pouvait clairement pas se mettre au niveau.

Schneiderlin (7) : Incisif. Élégant. Propre. Même les Tortues Ninja le redoutent. Morgan Shredderlin.

Pogba (6) : Et si on lui laissait du temps en meneur de jeu ? Certes, il était bien épaulé par Petit Vélo, Antoine et les plots serbes, mais il commence à prendre ses aises et ce n'est pas si mal.

Griezmann (8) : Tout le monde en attendait beaucoup plus d'Antoine. Et ce soir, il a décidé de jeter son costard, sa cravate et ses mauvaises lunettes pour dévoiler son costume bleu, sa cape et son slip rouge. Il ne lui a manqué qu'un but. Mais même Super(Griez)man n'est pas parfait.

Valbuena (7) : Toujours juste. Toujours disponible. Toujours là pour tomber quand il le faut. En somme, un match réussi pour Petit Vélo.

Giroud (4) : Pas dégueulasse quand il s'agit de faire des remises dans les pieds, mais scandaleux devant les cages. Olivier, c'est le petit (gi)roux de ta classe qui te file des cours quand t'es en galère, mais qui te gêne en public.

Serbie


Rajković (5) : S'est fait blaiser très salement. [BR…





















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant