BAKER HUGHES va racheter pour 1,5 milliard de dollars d'actions

le
0

(AOF) - Un mal pour un bien. Avec l'indemnité de rupture de 3,5 milliards de dollars qu'il touchera à la suite de l'abandon de son projet de fusion avec Halliburton, Baker Hughes a annoncé son intention de racheter pour 1,5 milliard de dollars d'actions et rembourser un milliard de dollars de dettes. Le groupe parapétrolier a également annoncé un projet de simplification de son organisation dans le but d'économiser 500 millions de dollars par an.

Halliburton et Baker Hughes ont jeté l'éponge. Le mariage à 34,6 milliards de dollars entre les numéros deux et trois mondiaux des services pétroliers est annulé. La faute aux autorités de la concurrence qui estiment que ce rapprochement  éliminerait une concurrence essentielle, déséquilibrerait le marché de l'énergie et nuirait aux consommateurs américains, selon les services antitrust du département américain de la justice (DoJ). L'abandon du projet était attendu depuis que le DoJ avait entamé début avril une procédure visant à empêcher la transaction.

De son côté, la Commission européenne avait également exprimé des réserves à son sujet, s'inquiétant de son impact sur la concurrence et l'innovation.

En fusionnant, Halliburton et Baker Hugues se seraient emparé de la place de numéro un mondial du secteur avec un chiffre d'affaires cumulé 2015 de 39,37 milliards de dollars, devant Schlumberger (35,48 milliards).

Pour les autorités, la nouvelle entité et Schlumberger auraient constitué un duopole contrôlant les prix du secteur, et par la suite, les prix de l'énergie.

Halliburton et Baker Hughes avaient tenté de rassurer en promettant des milliards de dollars de cessions d'actifs après leur mariage, sans succès.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant