Baisses d'impôts, bilan..., le discours très offensif de Hollande

le
0
Le discours de François Hollande avait des accents de campagne électorale.
Le discours de François Hollande avait des accents de campagne électorale.

Alors que s'approche la fin de son mandat marqué par une inflexion « sociale-libérale », le président a tenu à rappeler qu'il était bien de gauche lors d'un colloque de la Fondation Jean Jaurès à Paris, consacré à « la gauche et le pouvoir ». Moment marquant de ce discours, il a confirmé qu'il envisageait bien une baisse d'impôts, ciblée sur « les plus modestes », mais uniquement si le gouvernement dispose de « marges » budgétaires.

« En fonction des marges et seulement en fonction des marges dont nous pourrons disposer, il conviendra de poursuivre cette politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes », a déclaré le chef de l'État. François Hollande a fait valoir « des baisses d'impôts depuis 2014 qui ont concerné 12 millions de contribuables et la prime d'activité qui touche 3 millions de Français ».

« Jouable »

Mais il l'a reconnu : « Je sais que beaucoup de ceux-là avaient pu être concernés par des dispositions fiscales de la majorité précédente ou même de la nôtre. Il était donc de notre devoir de leur redonner ce qu'ils avaient acquitté pour le redressement de notre pays. »

La France a enregistré au premier trimestre une croissance supérieure aux attentes, à 0,5 %, laissant entrevoir à un an de la présidentielle une embellie économique, après la publication de bons chiffres du chômage....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant