Baisse prochaine des tarifs douaniers russes, conformément aux exigences de l'OMC

le
0
La Russie est prête à abaisser ses barrières douanières sur certains produits, notamment agricoles, pour se conformer aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a expliqué l'institution en fin de semaine dernière. L'entrée de la Russie, qui remplit désormais l'ensemble des critères pour son adhésion à l'OMC, est prévue en 2012. Les taxes à l'importation diminueront alors pour un tiers des productions concernées par l'accord. Pour les autres, la réduction d'étalera jusqu'en 2018. Concernant les produits agricoles, les droits de douane seront alors de 10,8% en moyenne, contre 13,2% actuellement. Globalement, la taxation sur les céréales s'établira à 10%, contre 15,1% ; celle sur les produits laitiers sera de 14,9%, contre 19,8% ; celle sur les oléagineux, de 7,1%, contre 9% ; et celle sur le bois et le papier, de 8%, contre 13,4%. Elle sera, à terme, totalement supprimée sur le coton. Quant au sucre, la Russie a prévu de libéraliser le secteur dès 2012. Les subventions agricoles ne devront plus non plus excéder 9 milliards de dollars en 2012, avant d'être progressivement portées à 4,4 milliards, en 2018. Les aides à l'exportation doivent, elles, totalement disparaître. Le processus d'adhésion de la Russie a débuté en 1993. Son entrée, ainsi que celle de trois autres pays (Monténégro, Vanuatu et Samoa), devrait être formellement actée en décembre, lors de la conférence ministérielle biannuelle de l'OMC. Les parlements nationaux auront ensuite jusqu'au 15 juin pour entériner la décision.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant