Baisse plus marquée que prévu des exportations chinoises

le
0
FORT RECUL DES EXPORTATIONS CHINOISES EN JANVIER
FORT RECUL DES EXPORTATIONS CHINOISES EN JANVIER

PEKIN (Reuters) - Les exportations et les importations chinoises ont baissé nettement plus que prévu en janvier, des données susceptibles de mettre la pression sur les responsables politiques et monétaires pour qu'ils prennent d'autres mesures pour enrayer le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Janvier marque le septième mois de suite de repli des exportations. Les importations ont elles reculé pour le quinzième mois de suite.

Selon des données publiées lundi par l'administration générale des douanes, les exportations ont reculé de 11,2% par rapport au même mois de 2015 tandis que les importations ont chuté de 18,8% alors que les économistes avaient anticipé respectivement -1,9% et -0,8%.

L'excédent commercial pour le premier mois de l'année ressort à 63,3 milliards de dollars (56,4 milliards d'euros), contre un consensus de 58,85 milliards.

"La baisse des données en matière de commerce extérieur a été plus marquée qu'attendu", a souligné Chester Liaw, économiste chez Forecast Pte.

"Le journal public Economic Times rapporte que la Chine ne fixera pas un objectif chiffré de croissance du commerce extérieur annuel en 2016, ce qui semble être une décision judicieuse étant donné que la situation en matière d'exportations va s'aggraver avant de se reprendre."

Une source du ministère du Commerce a également dit que le gouvernement ne fixera pas d'objectif annuel pour le commerce extérieur cette année.

Sur l'ensemble de 2015, le commerce extérieur chinois avait baissé de 8% par rapport à 2014, sa pire performance depuis la crise financière de 2007-2009, alors que Pékin avait fixé un objectif d'une croissance de 6%.

Les tendances en matière de commerce extérieur des mois de janvier et de février ont peut-être été faussées par la semaine de congés pour cause du Nouvel An, qui conduit généralement à un ralentissement de l'activité des entreprises plusieurs semaines à l'avance.

L'activité manufacturière a subi en janvier sa contraction la plus prononcée en trois ans et demi, une donnée qui a confirmé la poursuite du ralentissement économique du pays

La croissance économique chinoise est revenue en 2015 à 6,9%, son niveau le plus faible depuis 25 ans. Pour 2016, Pékin table, selon des sources, sur une hausse du PIB comprise entre 6,5% et 7%.

Le ministère du Commerce a dit que le commerce extérieur chinois était confronté à d'importants défis en 2016. Pékin a laissé le yuan se déprécier de près de 6% par rapport au dollar américain depuis le mois d'août. Mais cela n'a apparemment pas donné de coup de pouce aux exportations.

(Kevin Yao, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant