Baisse plus forte qu'attendu de la productivité aux Etats-Unis

le
0
RECUL PLUS MARQUÉ QUE PRÉVU LA PRODUCTIVITÉ AMÉRICAINE AU 1ER TRIMESTRE
RECUL PLUS MARQUÉ QUE PRÉVU LA PRODUCTIVITÉ AMÉRICAINE AU 1ER TRIMESTRE

WASHINGTON (Reuters) - La productivité non-agricole aux Etats-Unis a baissé plus qu'attendu au premier trimestre, affecté par la météo, entraînant une accélération des coûts unitaires de la main d'oeuvre, selon la première estimation publiée mercredi par le département du Travail.

La productivité a reculé de 1,7% en rythme annuel sur le trimestre janvier-mars, après une hausse révisée à 2,3% au quatrième trimestre 2013.

Il s'agit du plus fort recul de la productivité depuis le premier trimestre 2013. Sur un an, la productivité a néanmoins augmenté de 1,4%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 1,0% de la productivité pour janvier-mars.

Cette baisse s'explique en partie par un hiver particulièrement froid accompagné de fortes chutes de neige qui ont perturbé les transports publics et les réseaux routiers pendant plusieurs semaines.

Les coûts unitaires de la main d'oeuvre ont parallèlement augmenté de 4,2% en première estimation au premier trimestre. Sur la période octobre-décembre 2013, les coûts unitaires de la main d'oeuvre ont baissé de 0,4%, selon le chiffre révisé.

Il s'agit de la plus forte hausse depuis le quatrième trimestre 2012.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une hausse de 2,6% de ces coûts au premier trimestre.

Par rapport au premier trimestre 2013, les coûts unitaires de la main d'oeuvre ont augmenté de seulement 0,9%.

(Lucia Mutikani,; Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant