Baisse modérée des Bourses européennes en début de séance

le
0
RECUL MODÉRÉ DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
RECUL MODÉRÉ DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse modérée mercredi, effaçant ainsi une partie de leurs gains de la veille, les investisseurs retenant leur souffle au vu de l'intervention en cours du RAID, l'unité d'élite de la police nationale française, à Saint-Denis, en banlieue parisienne, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi en France.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,8% à 4.868,00 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,48% et à Londres, le FTSE 0,34%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,69% et le FTSEurofirst 300 0,54%.

Mardi, portées des résultats d'entreprise supérieurs aux attentes et le sentiment de plus en plus répandu que la Banque centrale européenne (BCE) va annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie le mois prochain, les principaux indices européens avaient progressé de plus de 2%.

Depuis le début de la semaine, le CAC 40 et le Dax affichent encore un gain de 1,9% et le Footsie 100 une progression de 2,1%.

Au moins une djihadiste a été tuée mercredi dans un assaut de la police contre un appartement de Saint-Denis où les enquêteurs ciblaient Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats de Paris, a annoncé le procureur de Paris François Molins. L'opération est toujours en cours.

Mardi, Wall Street a clôturé pratiquement étale, ayant rétrocédé la plupart des gains engrangés durant la séance après l'annonce de l'annulation d'un match de football amical entre l'Allemagne et les Pays-Bas de crainte d'un attentat à la bombe.

Deux vols de la compagnie Air France entre les Etats-Unis et la France, l'un au départ de Los Angeles et l'autre de Washington, ont en outre été déroutés mercredi en raison de menaces anonymes reçues par appel téléphonique après le décollage des avions, ont annoncé Air France et l'administration de l'Aviation civile américaine (FAA).

L'action Air-France KLM perdait 1,1% en début de séance, faisant moins bien que l'indice regroupant les valeurs européennes regroupant les valeurs du tourisme et du transport aérien (-0,65%).

Le compartiment des matières premières (-0,6%) pâtit de la nouvelle chute du cours du cuivre, qui se dirige vers un nouveau plus bas de six ans.

L'indice sectoriel de la chimie (-0,9%) est de son côté plombé par le recul de plus de 5% de l'action Air Liquide, plus forte baisse de l'indice Stoxx 600, après que le groupe français a annoncé mardi le rachat de l'américain Airgas dans le cadre d'une transaction représentant une valeur d'entreprise de 13,4 milliards de dollars.

Après avoir atteint mardi un pic de sept mois face à un panier de devises internationales, le dollar accuse un léger repli en début de séance, en raison notamment de la baisse du rendement des emprunts du Trésor américain, recherchés en tant que valeur refuge.

Le repli du billet vert peut expliquer la bonne tenue des cours du pétrole, ces derniers tirant parti de l'annonce par l'American Petroleum Institute (API) d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant