Baisse généralisée des matières premières

le
0

Après un début d'année prometteur, le marché des matières premières s'est effondré entre mars et mai. Aucun segment, ou presque, n'a échappé à cette baisse. Zoom sur les chiffres.

Une chute de 6 % en trois mois

Le marché des matières premières a beau avoir fait l'objet d'un rebondissement en début d'année, il a plongé par la suite. L'indice S&P GSCI, qui regroupe plus d'une vingtaine de matières premières, a ainsi chuté de 6 % entre mars et mai. Cela place les matières premières comme la classe d'actifs ayant signé la pire performance sur les cinq premiers mois de l'année. Globalement, aucun segment n'a échappé à la baisse, que ce soit sur fond de production accrue, de récoltes abondantes ou encore d'incertitudes liées à la croissance de la Chine.

Pétrole, produits agricoles et métaux industriels

Dans le détail, les cours du pétrole (WTI et baril Brent) ont baissé de plus de 10 %. Du côté des matières premières agricoles, le café et le soja ont perdu près de 10 %, alors que le sucre, le caoutchouc ou encore le jus d'orange ont décroché de plus de 20 %. Concernant les métaux industriels, le cuivre a reculé de 5 %, le nickel de plus de 18 % et le minerai de fer de 37 %.

Les métaux précieux rescapés

Les métaux précieux font partie des rares matières premières à avoir échappé à cette diminution massive des cours. En trois mois, le palladium et l'étain ont ainsi gagné environ 6 %, et l'or 1 %. L'aluminium est, quant à lui, resté stable, avec une évolution de + 0,2 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant