Baisse du taux du livret A : 4 autres idées d'épargne

le
3
Les comptes sur livrets des banques en ligne peuvent être une bonne alternative à la baisse du taux du Livret A Syda Productions /shutterstock.com
Les comptes sur livrets des banques en ligne peuvent être une bonne alternative à la baisse du taux du Livret A Syda Productions /shutterstock.com

(Relaxnews) - A compter du 1er août, le taux rémunérateur du Livret A passera de 1,25% à 1%, un plancher historique. La moitié des Français a confié dans une étude récente qu'ils songeaient à épargner autrement, sinon à consommer. Voici quatre idées pour faire fructifier son argent. 

Le Livret d'Epargne Populaire

Le livret A est toujours décrit comme le produit d'épargne préféré des Français. Pourtant, il existe un livret un peu plus avantageux, tant qu'on est éligible à son ouverture. Le Livret d'Epargne Populaire est réservé à ceux dont les revenus fiscaux ne dépassent pas certains plafonds. Pour une part, le niveau est fixé à 19.140 euros. A noter que pour en ouvrir un cette année, c'est le revenu fiscal de référence de 2012 qui s'applique. Le versement initial est de 30 euros tandis que le plafond maximum de versement est de 7.700 euros. Le taux rémunérateur est fixé à 1,50% (contre 1,75% au 1er août). Les intérêts sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois. Les intérêts du LEP sont exonérés d'impôt. 

L'assurance-vie

C'est le placement préféré des Français. Et il présente sans doute l'une des meilleures alternatives pour ceux qui envisagent de reprendre leurs billes actuellement placées sur leur Livret A. La condition : il doit s'agir d'une assurance-vie sans frais d'entrée ni versement, proposée par les banques en ligne. A noter que seuls les gains sont soumis à l'imposition. Prenez date, car plus le contrat est âgé, moins la taxation est élevé. Au bout de huit ans, les gains retirés ne sont soumis qu'aux prélèvements sociaux, sous réserve de certains plafonds. 

Pour ceux qui préféreront privilégier leur assurance-vie "habituel", il est important de rappeler qu'il s'agit d'un placement à long terme, pour qu'il soit intéressant. 

Les comptes sur livrets

Vous comptez utiliser votre épargne dans les six mois, actuellement placée sur votre Livret A ? Les comptes sur livrets proposées par les banques en ligne peuvent être une bonne alternative, grâce à leurs taux d'intérêts promotionnels. Les meilleurs produits peuvent parfois affichés des taux rémunérateurs à 5%. La condition est de déplacer, ou d'utiliser l'argent placé, à court terme, car ces taux baissent une fois la promotion passée. Et lorsqu'un consommateur souhaite retirer ses billes, il doit prévoir les prélèvements sociaux et les impôts. L'ouverture de ces produits d'épargne est gratuite et s'exécute en une quinzaine de minutes. Reste à comparer les plus avantageuses...

Le Plan Epargne Logement

Pour être concerné par les avantages réels du PEL, il faut être sûr de laisser son argent sur le long terme. Le versement initial est de 225 euros. Seul inconvénient : les épargnants doivent absolument mettre de côté au moins 540 euros annuels. Les versements peuvent être mensuels, trimestriels ou semestriels. L'intérêt principal pour un PEL est de prendre date à son ouverture, pour bénéficier de son taux rémunérateur, qui restera ensuite en vigueur pendant toute sa durée. Le PEL ne devient réellement intéressant que son détenteur l'ouvre pendant au moins quatre ans. Clôturé avant cette durée, le PEL ne donnera pas droit à une prime ni un taux privilégié pour un futur projet immobilier. Enfin, il faut savoir que le PEL est soumis aux prélèvements sociaux, mais ses intérêts sont exonérés jusqu'à la veille de son 12ème anniversaire. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.sallio le dimanche 10 aout 2014 à 18:59

    Investir dans un PEA est rien d'autre, et surtout négocier ses frais de fonctionnement.

  • j.sallio le dimanche 10 aout 2014 à 18:57

    Quand une banque parlera de risque de défaut, commentréagiront les épargnants et une machine à billet qui ne voudra plus distribuer de billets.Nous verrons peut-être une fin à la Chypriote pour acquitter la dette de la France, car nous français sommes ses premiers créanciers. Alors qu'est-ce qu'y leurs interdiront de se servir sur nos comptes bancaires.

  • j.sallio le dimanche 10 aout 2014 à 18:52

    Une solution radicale, ne plus laisser son argent ou du moinsses liquidités dans les mains de son banquier dans des comptes disponibles à leurs effets.Attendre un reflux de l'or pour y investir.Fuir les assurances-vies qui sont une sources de profits pour les banques, mais qui ne garantit rien aux souscripteurs.Investir dans des actions avec coupons et savoir acheter et vendre des actions sur du cours terme.Ne surtout pas accorder sa confiance à son banquier.