Baisse du chômage : trop peu, trop tard ?

le
1
Francois Hollande a salué les derniers chiffres publiés par Pôle emploi tout en reconnaissant que la bataille n'était pas terminée
Francois Hollande a salué les derniers chiffres publiés par Pôle emploi tout en reconnaissant que la bataille n'était pas terminée

De l'air pour François Hollande ? Voire. Certes les derniers chiffres du chômage sont bons, un mieux qui se confirme depuis 3 trimestres consécutifs. Mais n'est-on pas « dans le trop peu, trop tard » ? D'abord parce qu'avec un total de 6,2 millions de demandeurs d'emploi toutes catégories confondues, la France reste l'un derniers pays occidentaux à connaître un tel chômage de masse. Enfin, même si cette satanée courbe daigne enfin s'inverser, il n'est pas sûr que celle de la popularité de Hollande, parvenue au plancher, se redresse à son tour. Reste que très certainement le président voit dans ces chiffres de quoi reprendre espoir.

Telle est du moins l'analyse d'Hervé Favre dans La Voix du Nord : « (...) Ces dernières semaines, la cote de confiance de François Hollande chez les députés socialistes a suivi la même pente que celle de l'opinion. À un tel point que le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, a ouvertement parlé hier devant ses pairs du problème d'incarnation

posé à sa famille par la prochaine présidentielle, tout en s'inquiétant de la distance creusée entre le président et les Français? La persistance d'un chômage de masse depuis 2012 n'est pas pour rien dans cette distance, voire ce décrochage entre le président et les Français. Depuis hier soir, François Hollande a un argument pour défendre son Ça va mieux qui parlera plus à l'opinion que le récent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a un mois

    En tout cas Hollande est le seul à être au plus proche des préoccupations des francais