Baisse du bénéfice de Microsoft avant le nouvel Office

le
0
RECUL DU BÉNÉFICE DE MICROSOFT AU 2E TRIMESTRE
RECUL DU BÉNÉFICE DE MICROSOFT AU 2E TRIMESTRE

par Bill Rigby

SEATTLE (Reuters) - Microsoft a annoncé un recul de son bénéfice du deuxième trimestre de son exercice 2012-2013, la faiblesse des ventes de la console de jeux Xbox pendant les fêtes de fin d'année ayant éliminé l'effet d'un démarrage satisfaisant sans plus du nouveau système d'exploitation Windows 8.

Le numéro un mondial des logiciels a également pâti du recul des ventes générées par la gamme Office, qui s'explique par l'imminence du lancement d'une nouvelle version de ce produit.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Microsoft reculait de 2%. Depuis le lancement de Windows 8 le 26 octobre, la valeur accuse une baisse de 2%, contre une hausse de 5% sur la même période de l'indice Nasdaq, à forte pondération technologique.

Ces évolutions montrent à quel point les années 1990 sont définitivement révolues pour Microsoft, époque pendant laquelle la société dominait incontestablement le secteur informatique. Il y a 20 ans, le lancement d'une nouvelle version de Windows était sur toutes les lèvres et se traduisait généralement par un bond de l'action.

Aujourd'hui, Microsoft paraît passé de mode tant il est distancé dans l'informatique mobile par des groupes tels qu'Apple et Google.

Sur le deuxième trimestre 2012-2013, Microsoft a dégagé un bénéfice de 6,4 milliards de dollars (4,8 milliards d'euros), soit 0,76 dollar par action, contre 6,6 milliards (0,78 dollar/action) il y a un an. Sur une base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,81 dollar.

Les analystes financiers avaient anticipé 0,75 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 3%, à 21,46 milliards de dollars, évolution conforme aux attentes.

"Nous observons une pause avant un lancement de produits, un classique", a estimé un analyste chez Edward Jones.

Le chiffre d'affaires généré par Office, dont la nouvelle version devrait être lancée dans les semaines à venir, a baissé de quelque 10%, à 5,7 milliards de dollars.

Les ventes de Windows ont en revanche augmenté de 24%, à 5,9 milliards, un chiffre légèrement supérieur à la moyenne des prévisions des analystes financiers, qui avaient toutefois revu à la baisse leurs projections au cours des derniers mois.

Microsoft a dit avoir écoulé plus de 60 millions de licences Windows 8 depuis le lancement du produit, un démarrage plutôt anodin, suggérant que le logiciel n'a pas eu le même impact auprès d'un grand public que, par exemple, l'iPad d'Apple.

Microsoft n'a pas fourni les chiffres de ventes de sa tablette Surface.

"Windows 8 continue toujours d'éprouver les plus grandes difficultés à s'imposer aux yeux des investisseurs comme le produit clef pour la croissance future de Microsoft", a estimé Daniel Ives, analyste chez FBR Capital Markets.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant