Baisse des ventes de livres de 1,5%, pour la 3e année consécutive

le
0
kaczor58/shutterstock.com
kaczor58/shutterstock.com

(AFP) - Les ventes de livres ont connu en 2012 une baisse de 1,5% pour la troisième année consécutive, une première depuis plus de 20 ans, le commerce en ligne étant le seul à tirer son épingle du jeu, selon les chiffres annuels publiés vendredi par Livres Hebdo.

Selon ces chiffres sur le livre papier, établis chaque année avec l'institut I+C, si le livre a "mieux résisté à la crise économique que la plupart des autres produits de consommation" au deuxième semestre, 2012 restera pour le secteur "une année critique", souligne le magazine spécialisé.

"Pour la première fois depuis plus de vingt ans le marché du livre subit sa troisième année de baisse consécutive, reculant au total de 3,2% depuis 2009", précise Livres Hebdo.

En euros constants, le recul est de - 4,5%, compte tenu d'un indice du prix des livres à la consommation renchérie par le passage de la TVA de 5,5% à 7% à partir du 1er avril. Sur douze mois, selon l'Insee, la progression de l'indice des prix du livre s'est fixée à 3,6%, contre 1,7% pour l'indice général des prix.

Le commerce en ligne est le seul à tirer son épingle du jeu. Comme en 2011, la vente à distance s'est imposée en 2012 comme le seul circuit de vente du livre en progression, à + 6,5% (un point de plus qu'en 2011).

Les autres circuits (en dur) connaissent tous un repli de leur activité et les grandes surfaces ne limitent la casse qu'en ouvrant de nouveaux magasins, selon Livres Hebdo.

Le panier moyen d'achats des clients est cependant resté "stable à son niveau bas" de 17 euros.

Avec 65.486 nouveautés et nouvelles éditions, selon les "chiffres provisoires" Livres Hebdo/Electre, toutes les catégories d'ouvrages sont touchées par les difficultés du marché.

Hors les sciences humaines (+ 1%), le livre pour la jeunesse (+ 0,5%) et la bande dessinée (0%), de longue date les deux domaines les plus dynamiques sur le marché du livre, tous les secteurs sont en repli", précise Livres Hebdo, même si le recul du livre de poche et des beaux livres demeure inférieur à la moyenne (- 1%).

Le scolaire, parascolaire et pratique affiche une baisse de - 2%. Les romans sont à - 3% et les ouvrages techniques et de médecine à - 3,5%. La baisse atteint - 4% pour l'économie-gestion, les dictionnaires et les essais et documents, et même - 5,5% pour le droit.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant