Baisse des investissements étrangers en Chine

le
0
PREMIÈRE BAISSE DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN CHINE EN TROIS ANS
PREMIÈRE BAISSE DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN CHINE EN TROIS ANS

PEKIN (Reuters) - Les investissements directs étrangers en Chine ont baissé en 2012 pour la première fois en trois ans, accusant un recul de 4% dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale.

La Chine a néanmoins attiré 111,7 milliards de dollars (84,05 milliards d'euros) d'investissements directs étrangers (IDE) l'an dernier, près du record de 116 milliards de dollars atteint en 2011 et le pays reste l'une des premières destinations mondiales pour les investissements des entreprises.

Les analystes estiment que la pause de ce flux d'investissements ne reflète pas une défiance vis-à-vis de la Chine, mais plutôt la nécessité d'un nouveau catalyseur, après celui de l'adhésion du pays à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) fin 2001.

"Nous pensons que les IDE vont osciller autour de 110 à 120 milliards de dollars pendant quelques années", dit Tim Condon, économiste chez ING à Singapour, qui espère que le gouvernement prendra de nouvelles mesures d'ouverture aux capitaux étrangers.

Les chiffres du produit intérieur brut chinois, publiés vendredi, devraient faire ressortir un rebond de la croissance à 7,8% au quatrième trimestre 2012, contre 7,4% au troisième, ce dernier chiffre constituant un plus bas depuis le creux de la crise financière début 2009.

En décembre, les investissements étrangers en Chine ont baissé de 4,5% sur un an à 11,7 milliards de dollars, a précisé le ministère du Commerce dans un communiqué publié mercredi.

Selon les statistiques, les sociétés européennes et asiatiques ont été les premières à réduire leurs investissements bien que l'Asie reste le plus gros investisseur.

Les flux en provenance d'Europe ont baissé de 3,8% à 6,1 milliards de dollars, tandis que ceux en provenance des dix plus grandes économies d'Asie - dont Hong Kong, le Japon et Singapour - ont baissé de 4,8% à 95,7 milliards.

En revanche, les investissements en provenance des Etats-Unis ont augmenté de 4,5% en 2012, à 3,1 milliards de dollars.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant