Baisse des dépenses : le gouvernement n'a plus droit à l'erreur

le
12
Manuel Valls et Michel Sapin, son ministre des Finances, vont devoir tenir strictement les cordons de la bourse.
Manuel Valls et Michel Sapin, son ministre des Finances, vont devoir tenir strictement les cordons de la bourse.

Manuel Valls est prévenu. Avec la quarantaine d'abstentionnistes au PS lors du vote de la trajectoire budgétaire française (le fameux "programme de stabilité"), il va devoir négocier pied à pied sur chacun des textes censés le mettre en oeuvre. La discussion du projet de loi de finances 2015, cet automne, s'annonce particulièrement compliquée. Le gouvernement va devoir résister aux tentations de ses troupes d'adopter des amendements qui réduiraient le montant des économies prévues pour franchir la haie du retour à 3 % de déficit à la fin de l'année prochaine. Le gouvernement a prévu d'économiser 21 milliards, contre 15 dans le projet de loi de finances 2014. Autrement dit, la dépense publique va devoir baisser de 0,3 %, corrigé de l'inflation, alors qu'elle a encore augmenté de 1,3 % l'année dernière ! Et en moyenne sur trois ans, la hausse ne devra pas dépasser 0,1 %. Dérapage de la dépense en 2013 La partie est d'autant moins gagnée d'avance que l'exécutif a du mal à tenir ses objectifs de compression de la dépense publique. Le programme de stabilité de 2013 prévoyait par exemple qu'elle n'augmenterait que de 0,9 % de plus que l'inflation l'année dernière. Elle a finalement atteint 1,3 %... La hausse des prix, plus faible qu'attendu, a joué un rôle, justifie le rapporteur général PS de la commission des Finances, François Marc, dans son rapport sur le programme de stabilité. La revalorisation des prestations...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • OREGON3 le dimanche 4 mai 2014 à 21:04

    j'espère que quant la droite reviendra, elle mettra tout se beau monde face au réalité comptable de la nation, et recommande à Carla bruni de continué de chanter ..loin.... très loin de nos côtes et de garder son mari pour le plus grand bonheur de la petite julia

  • OREGON3 le dimanche 4 mai 2014 à 20:57

    remarqué avec 120 000 fonctionnaires embauchés depuis l'arrivée d'Hollande sans compter les emplois aidés, 80 000 (je crois) les marges pour baissé le train de vie de l'état sont tout simplement énormes.............Et alors si vous rajouté toutes les hausses d'impôts alors là c'est l'explosion !!!!!!!!

  • kejocol le mercredi 30 avr 2014 à 18:38

    que veut dire pour ce gouvt, Tenir les cordons de la bourse, sachant qu'il a deja embauche + de 30000 fonctionnaires. que des paroles. c encore le contribuable qui va payer car ce gouvt est incapable de reduire les depenses publiques car ce serait etre contre son electorat. le prive va encore payer des fonctionnaires a rien F.outre.

  • lilian92 le mercredi 30 avr 2014 à 18:27

    Dehors tous ces fonctionnaires qui sont de vrais sangsues pour les contribuables !Les fonctionnaires devraient êtres obligés de démissionner de leurs fonctions lorsqu'ils sont élus. Si non ils sont juges et parties et bien sur ils privilégient les leurs puisqu'ils sont eux aussi fonctionnaires. Une mesure à mettre en application immédiatement et qui ne coûte rien.

  • ddenis14 le mercredi 30 avr 2014 à 18:18

    L'erreur est déjà là! Puisque aucune réforme structurelle n'est engagée, ni même en cours d'examen. Désespérant!

  • frk987 le mercredi 30 avr 2014 à 18:16

    Keynes était un c.., homo de surcroit (je ne suis pas anti-homo, mais relativisons le problème, sans descendance que le monde se casse la gu..le n'a strictement aucune importance), pour lui l'avenir n'existait pas, et ces c.. de socialopes s'accrochent à ses thèses économique complètement déjantées, ils doivent être bientôt les seuls au monde à croire en cette religion plus nulle que le polythéisme gréco-romain.

  • launor le mercredi 30 avr 2014 à 18:09

    avec 0.3% de croissance pour 4% de déficit en 2013, le multiplicateur keynésien a du plomb dans l'aile. Il ne sert donc à rien de dépenser plus. mais il ne faudra pas compter sur moi pour dépenser à la place du gouvernement. Je préfère penser ce qui a l'avantage d'être gratuit et distrayant. Une soirée jeux chaque semaine avec les ami(e)s et tout va bien.

  • frk987 le mercredi 30 avr 2014 à 18:00

    15.000 fonctionnaires d'Etat en plus en un an et 31.000 territoriaux de plus en un an. C'est effectivement dur de faire pire, de quoi acheter 4 à 5 fois Alstom, entreprise d'avenir et productive. Ces socialopes sont des parasites qu'il faut éliminer au fly-tox.

  • but123 le mercredi 30 avr 2014 à 17:59

    si seulement nos gouvernants avaient commencé cela depuis 10 ans, comme les allemands, l'effort aurait été plus facile.

  • pier4564 le mercredi 30 avr 2014 à 17:56

    grâce aux mesures sur l'immobilier, les recettes de l'état baissent, les entreprises licencient ou ferment! les règlement se multiplient et il est toujours question de donner le pouvoir de contravention aux inspecteurs du travail! Nous courrons à la catastrophe!