Baisse de l'excédent brut d'exploitation d'Enel sur neuf mois

le
0
L'EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION D'ENEL EN RECUL SUR NEUF MOIS
L'EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION D'ENEL EN RECUL SUR NEUF MOIS

MILAN (Reuters) - Enel, numéro un italien des services aux collectivités, a confirmé mardi ses prévisions de résultats pour l'ensemble de cette année après une baisse de 3,9% de son excédent brut d'exploitation sur les neuf premiers mois de l'exercice.

Le groupe, qui possède 92% du capital de l'espagnol Endesa, est confronté à la baisse des prix de l'électricité, au recul de la demande et à la montée en puissance de l'énergie solaire en Italie.

Sur janvier-septembre, son bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 12,761 milliards d'euros, supérieur aux estimations d'analystes les plus élevés réunies par le groupe.

Pour réaffirmer ses prévisions annuelles, Enel s'appuie entre autres sur la croissance de ses activités en Europe orientale, en Russie et en Amérique latine, qui devrait compenser la faiblesse actuelle de la zone euro.

Il vise un Ebitda de 16,5 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année.

Alors qu'il est le groupe de services aux collectivités le plus endetté d'Europe, Enel prévoit de ramener son endettement net à 43 milliards d'euros en fin d'année, contre 46,456 milliards fin septembre.

Pour réduire sa dette, le groupe prévoit des cessions et il a réduit son dividende et ses investissements.

Stephen Jewkes, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant