Baisse de l'euro : rôle de la Fed, situations politiques de l'Espagne et de la Grèce

le
0

La devise européenne traverse une période délicate depuis le début d'année 2015. La situation s'améliore légèrement, mais reste très influencée par la FED, mais aussi la situation en Grèce.

Période délicate pour l'Euro

Depuis la fin 2014, l'Euro a connu une période de baisse de son cours face au dollar. En février 2015, la devise européenne atteignait même son plus faible niveau depuis 2003, passant sous la barre de1,120 dollars. La baisse s'était ensuite accentuée sur le reste du trimestre. En ce mois de juin, la devise a retrouvé des couleurs : elle s'échange contre 1,1335 dollars.

Les positions de la Fed

Les déclarations de la Fed, la Banque Centrale américaine, ne sont pas étrangères à ce sursaut. Car la Fed a indiqué un positionnement prudent, annonçant qu'elle prévoyait de laisser les taux d'intérêt inchangés. Elle a également revu à la baisse sa prévision de croissance pour cette année.

La menace de la Grèce et de l'Espagne

L'Euro reste néanmoins fragilisé par la situation économique de la Grèce, gouvernée par le parti anti-austéritéSyriza. Faute d'accord, le pays sera incapable de rembourser au FMI 1,6 milliard d'Euros le 30 juin, puis de rembourser à la Banque Centrale Européenne 3,45 milliards d'Euros le 20 juillet et enfin, 3,2 milliards le 20 août. La menace du « Grexit », soit la sortie de la Grèce de l'Union Européenne, devient ainsi croissante. Elle pourrait avoir des conséquences néfastes sur le plan économique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant