Baisse de 13% du résultat trimestriel net courant de Novartis

le , mis à jour à 08:05
0
LE RÉSULTAT TRIMESTRIEL DE NOVARTIS EN BAISSE DE 13%
LE RÉSULTAT TRIMESTRIEL DE NOVARTIS EN BAISSE DE 13%

ZURICH (Reuters) - Novartis a annoncé jeudi un résultat net courant en baisse de 13%, le groupe pharmaceutique devant compter avec l'expiration de brevets, des difficultés dans le pôle oculaire et les ventes modérées d'un nouveau traitement cardiaque.

Le résultat net courant du 1er trimestre ressort à 2,79 milliards de dollars (2,47 milliards d'euros), supérieur au consensus Reuters qui le donnait à 2,76 milliards.

Le chiffre d'affaires a diminué de 3% à 11,6 milliards de dollars, en deçà du consensus qui était de 11,8 milliards.

Le groupe pharmaceutique a confirmé ses objectifs annuels d'un C.A. et d'un résultat opérationnel courant en gros conformes à ceux de 2015.

Le résultat opérationnel courant a diminué de 11% à 3,26 milliards de dollars. Son recul est de 5% à taux de change constant.

Les ventes du Gleevec, un traitement du cancer du sang tombé dans le domaine public cette année, ont chuté de 22% à 834 millions de dollars mais les analystes attendaient un recul bien plus important, de 34%.

L'Entresto, nouveau traitement des troubles cardiaques, a toujours du mal à se vendre, son C.A. ne représentant que 17 millions de dollars.

Alcon, la filiale de traitements oculaires en voie de restructuration, a vu son C.A. diminuer de 7% à 1,4 milliard de dollars.

"Comme prévu, nos résultats reflètent les investissements supplémentaires pour soutenir nos nouveaux lancements et Alcon", a déclaré le directeur général Joseph Jimenez.

"Nous sommes en voie de réaliser le plan que nous avons présenté en janvier dernier, qui vise à concentrer encore plus nos divisions, à stimuler une innovation encore plus forte ainsi qu'à dégager des synergies et une productivité importantes", a-t-il ajouté.

"Je reste confiant dans nos perspectives de croissance à long terme, soutenues par notre solide pipeline et par les talents à la tête de nos fonctions de Recherche et Développement".

(John Miller, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant