Baisse de 10% en 2011 des actifs sous gestion de Dexia AM

le
0
(NEWSManagers.com) - Les actifs sous gestion de Dexia Asset Management s'établissaient fin décembre à 78 milliards d'euros, en recul d'un peu moins de 10 % (ou 8,4 milliards d'euros) par rapport à la fin de l'année 2010. La forte baisse des marchés s'est traduite par un impact de -2,4 milliards d'euros qui a amplifié l'effet de la décollecte nette qui s'est élevée à 6 milliards. " Ces flux de sortie concernent avant tout les fonds obligataires retail qui, dans un environnement incertain, sont généralement les plus touchés par des arbitrages des clients particuliers en faveur des dépôts et des émissions obligataires de bonne qualité" , précise Dexia dans un communiqué.

L'approche de Dexia Asset Management en matière de solutions d'investissement a été payante, comme l'atteste la bonne résistance générale des mandats et de l'activité de conseil tout au long de l'année. Fin 2011, les actifs sous gestion sont répartis de façon équilibrée entre les différentes classes d'actifs : stratégies d'allocation d'actifs (36 %), obligations (28 %), actions (19 %), marché monétaire (11 %), investissements alternatifs (6 %). Les fonds ISR représentent 23 % du total des actifs.

Le résultat avant impôts du pôle s'élève à 54 millions d'euros en 2011, soit une baisse de 13 % comparé à 2010. Cette évolution résulte d'une diminution des revenus dans un environnement de marché difficile tandis que les coûts demeurent maîtrisés.

Investor Services a connu une évolution asymétrique en 2011. L'activité soutenue en début d'année a ralenti au second semestre sous l'effet du recul des marchés d'actions et en dépit d'une croissance solide de l'encours des clients sous-jacents. Globalement, les actifs sous administration sont restés stables à 2 066 milliards d'euros ainsi que le nombre de comptes d'actionnaires. Le résultat avant impôts de cette activité atteint 77 millions d'euros en 2011, en hausse de 27 % par rapport à 2010.

Au niveau du groupe, le résultat net des activités poursuivies accuse une perte de 6,4 milliards d'euros. Les revenus de 2011 des activités poursuivies ont notamment été lourdement impactés par 3,05 milliards d'euros de provisions sur les titres souverains grecs et assimilés et sur les opérations de couverture liées.

Le résultat net des activités abandonnées a de son côté affiché une perte de 5,23 milliards d'euros. Cette perte s'explique essentiellement par la moins-value de 4,04 milliards d'euros liée à la cession de Dexia Banque Belgique ainsi que par la perte de 984 millions d'euros attendue sur la vente de Dexia Municipal Agency.

Au total, la perte nette part du groupe atteint 11,639 milliards d'euros après un bénéfice net retraité de 723 millions en 2010.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant