Baisse de 1,7% du chômage en mars en France

le , mis à jour à 18:59
4
LE CHÔMAGE EN FORTE BAISSE EN MARS
LE CHÔMAGE EN FORTE BAISSE EN MARS

Paris (Reuters) - Le chômage a reculé de 1,7% en mars en France, une évolution s'accompagnant cependant d'une forte progression du nombre de demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Travail.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) s'est contracté de 1,7% sur un mois, à 3.531.000, soit 60.000 personnes de moins qu'à fin février. Un recul d'une telle ampleur est inédit depuis septembre 2000.

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi n'a diminué que de 0,2%, soit 8.700 personnes de moins qu'en février, à 5.454.100 (5.767.700 en incluant les départements d'Outre-mer, également en recul de 0,2%).

Ces deux catégories ont en effet vu leurs effectifs progresser de 2,7% sur un mois en mars pour atteindre de nouveaux records, avec un cumul de 1.923.100 personnes.

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 0,5% pour la catégorie A et affiche une hausse de 3,0% en prenant en compte les catégories B et C.

Par tranche d'âge, pour ces trois catégories, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a diminué de 0,4% chez les moins de 25 ans, reculé de 0,2% pour les 25-49 ans mais progressé de 0,1% chez les 50 ans et plus sur le mois.

Sur un an, le repli s'élève à 2,9% pour les jeunes mais la tranche des 25-49 ans enregistre une hausse de 2,7% et les seniors connaissent une progression de 7,7%.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, s'est stabilisé en mars, à 2.483.600, mais augmente de 0,6% sur le trimestre et de 7,5% sur un an.

Sur les trois mois à fin mars, les entrées à Pôle Emploi dans les catégories A, B et C ont augmenté 0,4% par rapport au trimestre précédent (+1,6% sur un an), notamment sous l'effet d'un bond des premières entrées (+16,5%).

Les sorties ont enregistré dans le même temps et sur le même périmètre une progression de 5,1% sur trois mois (+8,9% sur un an), avec en particulier une nette augmentation des cessations d'inscription pour défaut d'actualisation (+8,3%) et entrée en stage (+9,3%).

(Myriam Rivet, Leigh Thomas et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal il y a 7 mois

    Le bricolage continue ! Hollande devrait envoyer tous les chômeurs en formation mais sur un mois ! la baisse serait encore + énorme. Les médias ne vérifient rien ?

  • gisele39 il y a 7 mois

    oups l'esbrouffe !! est-ce pour mieux se présenter en fin de mandat ?

  • milano12 il y a 7 mois

    mascarade

  • pepitobo il y a 7 mois

    ne parlons ni des emplois aidés ni des stages de formation qui permettent de réduire les stats.....