Baisse d'impôts : ce que la réforme devrait changer

le
2
Baisse d'impôts : ce que la réforme devrait changer
Baisse d'impôts : ce que la réforme devrait changer

Manuel Valls a promis de baisser l'impôt de 7 millions de ménages l'année prochaine. 6 millions paieront moins et 1 million de contribuables sortira de l'impôt. Le point sur ce que cela pourrait changer.

Les impôts vont-ils baisser tout de suite ? Non. Les annonces de Manuel Valls concernent l'impôt sur le revenu payé en 2015, sur les revenus gagnés cette année. Inutile donc de vous précipiter au centre des finances publiques. L'allégement sera calculé directement par l'administration fiscale. Il se verra sur l'avis d'imposition de septembre 2015.

Qui profitera de cette baisse ? Tout dépendra du projet gouvernemental et de ses éventuelles modifications apportées pendant les débats parlementaires à l'automne. En attendant, Manuel Valls a avancé quelques éléments hier matin sur France Inter. Selon le Premier ministre, « pour un retraité à 1 400 ¤ par mois de pension, ce sera 230 ¤ d'impôt sur le revenu en moins » l'année prochaine. Autre exemple, « pour un couple salarié avec trois enfants gagnant 4 200 ¤ par mois à deux, ce sera plus de 1 100 ¤ de baisse d'impôt », a-t-il détaillé. « Nous visons les classes modestes et moyennes », résume Dominique Lefebvre, membre PS de la commission des Finances.

En quoi consistera cette mesure ? Selon les propres mots de Manuel Valls, elle pourrait prendre la forme d'une suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu. Il s'agit de la tranche d'imposition qui frappe à 5,5 % les revenus compris entre 6 011 ¤ à 11 991 ¤ par part fiscale. Soit, sur le papier, un allégement d'impôt de 330 ¤ au maximum par part. Le hic, c'est qu'une suppression pure et simple de la première tranche de l'impôt sur le revenu allégerait la facture de tous les contribuables, y compris les plus riches. En effet, un contribuable qui paye de l'impôt a, par définition, une partie de ses revenus qui passent par cette tranche. « Cela profiterait donc à 19 millions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 18 sept 2014 à 11:38

    qu'ilz commencent par imposer leurs indemnités non imposables, comme dans le privé!!!!; supprimer leur régime fiscal avec la retenue à la source , particulièrement pour les cumulards!!!!supprimer leur régime spécial de retraite!!!! supprimer les "caisses noires" des 2 assemblées!!!! limiter à 2 renouvellement de mandat ce qui évitera qu'ils se transforment en "seigneur"

  • pier1309 le jeudi 18 sept 2014 à 11:21

    De toutes façons quand les classes moyennes et les retraités moyens réaliseront qu'ils se sont faits avoir et qu'ils ont encore payé pour les autres ce sera trop tard pour réagir ... Parce que ce que vous croyez que cet argent distribué va sortir d'où ? De VOTRE poche français moyens retraités et actifs ...; vous êtes les vaches à lait des politiques la variable d'ajustement sur laquelle ils peuvent tirer à boulets rouges en se croyant INTOUCHABLES : pauvres politicards