Baisse à deux chiffres du marché auto français en vue en janvier

le
1
LE MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS AURAIT ACCUSÉ UN RECUL À DEUX CHIFFRES EN JANVIER
LE MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS AURAIT ACCUSÉ UN RECUL À DEUX CHIFFRES EN JANVIER

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France vont accuser en janvier une baisse à deux chiffres en rythme annuel, a-t-on appris mardi de source du secteur, conséquence du contexte économique morose et du comparatif défavorable avec le début 2011.

Les chiffres définitifs des immatriculations automobiles pour le mois qui s'achève seront publiés mercredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Plusieurs constructeurs ont déjà dit s'attendre à une contraction de leurs ventes car janvier 2011 avait encore été soutenu par l'effet 'prime à la casse'.

"La tendance globale sera négative, avec des baisses à deux chiffres", a indiqué la source, précisant qu'elle fait référence aux seules voitures, et non aux immatriculations de véhicules utilitaires légers dans l'Hexagone.

Priée de dire si cette baisse à deux chiffres s'appliquerait pour l'ensemble du marché, la source a répondu "oui".

En décembre, le marché automobile français avait chuté de 17,8% en rythme annuel. Les utilitaires légers avaient mieux résisté, avec une hausse de 1,6%.

Le journal économique en ligne La Tribune, citant des sources officieuses, écrivait lundi que la marque Renault enregistrerait en janvier un recul de 45% de ses immatriculations, Peugeot et Citroën (groupe PSA) respectivement des baisses de 37% et 31%, et Dacia, la marque low cost du groupe Renault, un repli de 18%.

Les deux constructeurs français ont refusé de faire un commentaire.

"Ces chiffres ne couvrent pas les derniers jours du mois et constituent des calculs extrapolés par rapport aux remontées des services marketing", a déclaré à Reuters François Roudier, porte-parole du CCFA. "C'est bien moins fiable que le comptage réel des ventes qui sera publié demain."

Selon La Tribune, l'allemand Volkswagen aurait encore tiré son épingle du jeu en janvier avec une hausse de 23% de ses immatriculations de voitures en France.

En Bourse, après avoir signé un temps les plus fortes baisses de l'indice CAC 40 en début de matinée, l'action Renault prenait 0,76% à 32,95 euros et le titre PSA ne cédait plus que 0,32% à 14,055 euros. L'indice sectoriel des valeurs automobiles européennes gagnait 1,2%.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 31 jan 2012 à 11:38

    JPi - A partir de janvier on paye les suppléments d'impots = ceinture pour tous.