Bah alors, Boca, ça va pas ?

le
0
Bah alors, Boca, ça va pas ?
Bah alors, Boca, ça va pas ?

Malgré un très bon mercato, Boca Juniors a vécu une préparation catastrophique. Quatre défaites, un plan de jeu toujours aussi flou, un Carlos Tévez en doute et un président qui critique publiquement son capitaine.

C'est bien connu, il est plus facile de recruter quand on est champion. Après le doublé coupe-championnat, Boca Juniors a donc réalisé un mercato de haut niveau. Pablo Osvaldo est revenu régler ses comptes avec les défenseurs argentins, Leonardo Jara, Jonathan Silva et Frank Fabra – trois jeunes latéraux prometteurs – sont venus garnir les côtés, et Juan Manuel Insaurralde, solide défenseur central, a quitté sa lucrative aventure au Mexique pour son deuxième cycle au club. Aussi, Boca a réussi à éloigner le Real Madrid de sa pépite uruguayenne, Rodrigo Betancur. Bref, ça ressemble à un mercato réussi. Problème, la préparation estivale des Xeneizes est un gros fiasco. Quatre défaites (dont deux face à River Plate), des erreurs défensives à foison, une seule victoire lors d'un match bien trop amical contre Emelec, un plan de jeu toujours aussi flou et une polémique créée par Daniel Angelici, président du club, qui critique publiquement son capitaine.

Un président toujours aussi maladroit


"Au Cata, je lui ai dit : "Tu es capitaine de Boca. Putain, pourquoi tu as besoin de sortir en faisant des gestes (lors du premier match amical perdu par Boca contre River, le défenseur central exclu est sorti en provoquant les supporters des Millonarios, ndlr).

Se calentó el #Superclásico. Gestos de Cata Díaz y Osvaldo, y enfrentamiento entre jugadores de #Boca y #River https://t.co/KIL3b6x065

— TyC Sports (@TyCSports) 24 Janvier 2016
Tu ne respectes pas l'image du club. Je viens de te renouveler ton contrat, malgré ton âge, parce que tu m'as dit que tu voulais finir ta carrière à Boca." Je lui ai aussi dit que j'attendais une attitude différente de sa part." La semaine dernière, une vidéo filtre sur les réseaux sociaux. Elle met en scène Angelici, président de Boca, qui critique durement Cata Díaz, capitaine expérimenté de son club. Il ajoute :…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant