Baguettes de pain et champagne : le budget de l'Elysée et de Matignon adopté

le , mis à jour à 00:47
1

Il est désormais possible de savoir combien coûteront aux contribuables leurs dirigeants en 2017. L'Assemblée nationale a adopté lundi les budgets à venir l'an prochain de l'Elysée, de Matignon ou encore des chambres parlementaires. Plusieurs acteurs politiques y ont vu l'occasion de commenter de manière plus ou moins imagée la gestion économique du pouvoir en place. Certains y sont allés de leur petit calcul...

 

Les «quatre baguettes par an» de l'Elysée 

 

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, s'est ainsi félicité dans l'hémicycle de la «stabilité» du budget de l'Elysée voté en première lecture, établi depuis 2014 à 100 millions d'euros. Un constat qui a poussé René Dosière (PS), spécialiste des dépenses de l'Etat, à sortir la calculette. «L'Elysée coûte désormais 3,5 euros par foyer et par an, a-t-il ainsi affirmé, soit l'équivalent de 4 baguettes de pain.» Visiblement pas des baguettes «tradition»

 

Ces chiffres, en baisse de 12% par rapport à 2011, «parlent d'eux-mêmes», selon ce député qui vante une gestion «économe et efficace», l'occasion selon lui «de vérifier si la République a été aussi exemplaire que le souhaitait François Hollande» à sa prise de fonction.

 

René Dosière a toutefois estimé qu'il était encore possible de mieux faire, «d'abord en évitant les erreurs comme la rémunération exorbitante accordée au coiffeur de l'Elysée» révélée en juillet par Le Canard Enchaîné (9.895 euros bruts mensuels) et en suivant «les dernières recommandations de la Cour des comptes.»

 

Le champagne disparu de Matignon

 

Pour les cabinets ministériels, René Dosière a noté que l'effectif global type avait diminué de 11% et la rémunération moyenne de 10%. Selon le député, ces efforts d'économie sont réels. «Au point, dit-il, qu'aujourd'hui, dans les réceptions, on ne sert plus de champagne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual il y a 4 semaines

    D.autres pays nordiques ont des pratiques bien plus en adéquation avec le soucis des deniers de leurs citoyens.les frais de réceptions dans une entreprise s. Entendent pour des dépenses en invitations de clients et non pour des frais de bouche personnels..les contribuables ne voudraient pas se sentir coupables de l.obésité de nos élus. ..