Baghdadi visé par des F-16 de l'armée de l'air irakienne

le
0
    BAGDAD, 13 février (Reuters) - L'armée irakienne a annoncé 
lundi avoir bombardé une maison où se trouvait peut-être Abou 
Bakr al Baghdadi, le chef de l'Etat islamique (EI), mais elle 
n'indique pas s'il a été touché dans ce raid aérien. 
    Dans un communiqué, l'état-major précise que des chasseurs 
F-16 de l'armée de l'air irakienne ont frappé cette maison 
samedi dans l'ouest du pays et publie la liste de 13 commandants 
de l'EI qu'elle dit avoir tué dans ce raid. 
    Le nom de Baghdadi ne figure pas sur cette liste. 
    Selon l'armée, le chef de l'EI a quitté la semaine dernière 
la ville syrienne de Rakka pour la région d'Al Qaïm, du côté 
irakien de la frontière, pour discuter avec des commandants de 
l'organisation djihadiste de "l'effondrement en cours à Mossoul 
(ndlr, la grande ville du nord de l'Irak que l'EI tente de 
défendre) et pour choisir son successeur". 
    L'Irakien Abou Bakr el Baghdadi, de son vrai nom Ibrahim al 
Samarraï, a été donné pour blessé à plusieurs reprises par le 
passé.  
    Son dernier message connu remonte à début novembre, 
lorsqu'il avait appelé les combattants de l'EI à "donner leur 
vie" pour défendre Mossoul.   
 
 (Maher Chmaytelli; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant