Bagdad s'efforce de couper les lignes de l'EI dans l'Ouest

le
0
    BAGDAD, 1er mars (Reuters) - Les forces de sécurité 
irakiennes et des milices chiites ont entamé mardi une opération 
visant à déloger les combattants de l'organisation Etat 
islamique de leurs positions dans les zones désertiques au 
nord-ouest de Bagdad et à couper leurs lignes 
d'approvisionnement entre la province d'Anbar et la ville de 
Mossoul. 
    Selon des responsables sécuritaires irakiens, cette nouvelle 
opération a été lancée depuis les villes de Tikrit et Samarra. 
    "Ces opérations joueront un rôle primordial pour couper 
toutes les lignes d'approvisionnement entre les zones qui sont 
encore contrôlées par les terroristes", a déclaré le général 
Yahya Rassoul, porte-parole de l'armée irakienne, à la 
télévision publique. 
    L'offensive a pour objectif ce chasser les combattants des 
zones désertiques qu'ils utilisent pour transporter du matériel 
et depuis lesquelles ils lancent des attaques sur les villes de 
Tikrit et Samarra, ont dit des responsables. 
    Elle vise également à empêcher les insurgés de se déplacer 
de l'Ouest vers le Nord, a expliqué le colonel Mohammed al 
Assadi, porte-parole de l'armée dans la province de Salaheddine, 
où est située la ville de Tikrit. 
    "L'armée irakienne, la police fédérale, les forces 
contre-terroristes et les Hachid Shaabi (les milices chiites) 
participent à cette campagne militaire et ont été déployées sur 
le front avec l'appui aérien de l'armée de l'air irakienne et de 
la coalition", a-t-il dit. 
 
 (Saif Hameed,; Nicolas Delame pour le service français, édité 
par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant