Bagdad ordonne l'arrêt des raids aériens sur des zones civiles

le
0

BAGDAD, 13 septembre (Reuters) - Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a annoncé samedi qu'il avait ordonné à son aviation de ne pas bombarder de zones civiles dans les zones du pays tenues par les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Il a précisé avoir donné cet ordre jeudi, au lendemain de sa rencontre à Bagdad avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry. Des chefs de tribus sunnites, que les Américains espèrent convaincre de s'engager dans la lutte contre les islamistes, ont demandé la fin des raids aériens dans les zones civiles en échange de leur soutien au gouvernement de Bagdad, dominé par les chiites majoritaires en Irak. Des habitants de deux régions peuplées de sunnites ont rapporté plusieurs attaques aériennes menées selon eux sans discernement ces deux derniers jours. "J'ai ordonné à l'armée de l'air irakienne de mettre fin aux bombardements de zones civiles, même dans les villes contrôlées par l'Etat islamique en Irak et au Levant ", a précisé Abadi sur son compte Twitter, utilisant l'ancien nom de l'EI. Le représentant des Nations unies en Irak, Nickolay Mladenov, a salué cette décision. (Oliver Holmes et Jason Szep, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant