Bagdad menace les compagnies qui négocient avec le Kurdistan

le
0

Commodesk - SOMO, la compagnie publique irakienne de pétrole, est la seule instance à même de négocier des contrats relatifs à l'exploitation et aux exportations de pétrole en Irak, a rappelé jeudi 10 janvier le ministère irakien du Pétrole.

Les autorités précisent également qu'elles sont en droit de prendre des mesures, sous la forme de poursuites judiciaires à l'encontre des compagnies pétrolières, des revendeurs et des transporteurs, ou en confisquant les bateaux qui opèrent illégalement.

Sans les nommer explicitement, l'Irak vise les multinationales qui signent des contrats directement avec la région autonome du Kurdistan, cette dernière offrant des conditions financières plus avantageuses. Parmi les entreprises concernées, Total, Chevron ou encore Marathon Oil.

Le différend entre l'Irak et le Kurdistan avait provoqué une interruption des livraisons de pétrole entre la région autonome et le reste du pays l'an dernier.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant