Bagdad : la zone verte visée par des roquettes 

le
0
L'armée irakienne admet qu'elle ne peut assurer seule la sécurité du pays.

«C'est comme une impression de retourner aux violences passées.» Jane, la soixantaine, peine à dissimuler son anxiété. De la terrasse de son bureau donnant sur un jardin luxuriant, avec en arrière-plan la morne capitale irakienne, cette employée d'une célèbre entreprise américaine entame une nouvelle cigarette. À quelques semaines de sa mutation en Afghanistan, après six années de poste en Irak, cette femme, un brin provocatrice, l'affirme : «La partie de cache-cache n'est pas près d'être terminée !»

Deux heures plus tôt, non loin de là, neuf fusées Katioucha se sont abattues sur les quartiers autour de la zone verte, le secteur ultraprotégé de Bagdad qui abrite les ambassades américaine, britannique, et le Parlement irakien. Bilan des violences, au moins un mort et neuf blessés. Selon Qasim Atta, le commandant des opérations de la ville, onze roquettes auraient également été retrouvées dans un endroit du centre-ville tenu secret.

Le nombre de fusées q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant