BAE proche d'un accord avec Oman sur la vente de Typhoon

le
0

LONDRES (Reuters) - Le groupe de défense britannique BAE Systems est sur le point de conclure avec le sultanat d'Oman un accord de vente portant sur 12 avions de combat Typhoon du consortium européen Eurofighter, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

Les analystes estiment que la valeur d'un accord avec Oman sur l'Eurofighter pourrait atteindre 2 milliards de dollars (1,59 milliard d'euros).

"BAE et Oman sont proches d'un accord portant sur 12 Eurofighter", a dit à Reuters l'une des sources.

D'après une source, BAE se tient également prêt à fournir jusqu'à 60 Eurofighter aux Emirats arabes unis si les négociations entre Abou Dhabi et Dassault sur le Rafale venaient à échouer.

Les Emirats devaient finaliser l'année dernière un accord représentant 10 milliards de dollars avec le groupe Dassault, mais les discussions ont coincé après que les acquéreurs eurent estimé que l'accord n'était pas compétitif.

Le consortium Eurofighter, dont BAE fait partie, a de son côté échoué à convaincre l'Inde en début d'année. Le pays a "sélectionné" le Rafale de Dassault et ouvert des négociations exclusives pour un contrat de 126 chasseurs qui marquerait la première vente à l'exportation de cet avion lancé il y a plus de 20 ans.

Eurofighter a depuis fait savoir qu'il disposait d'une offre amendée en cas d'échec de celle de Dassault.

BAE a signé en mai un accord de 1,6 milliard de livres avec l'Arabie saoudite destiné à fournir des chasseurs jets qui permettront aux pilotes de s'entraîner à voler sur les appareils commandés au groupe britannique.

Rhys Jones, Natalie Huet et Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant