Badiane : "Halilhodži? trouvait que je collais à son état d'esprit"

le
0
Badiane : "Halilhodži? trouvait que je collais à son état d'esprit"
Badiane : "Halilhodži? trouvait que je collais à son état d'esprit"

Depuis son départ du Paris FC en 2013, Jean-Michel Badiane cherche une équipe qui saura faire briller ses 184 centimètres. En attendant de retrouver les terrains, le défenseur de 32 ans formé au PSG revient sur sa carrière. Où il est question de Vahid Halilhodžić et José-Karl Pierre-Fanfan, de rumeurs de blessure et de manches retroussées.

Tu es sans club depuis deux saisons. Comment se fait-il que tu galères autant ? J'aimerais bien avoir la réponse... Après ma dernière saison en National, au Paris FC (en 2012-2013), le club descendait en CFA. Donc d'un commun accord, le club et moi avons décidé de nous séparer. Le club a ensuite été repêché, mais j'avais déjà pris une autre direction, donc je me suis retrouvé libre. Après, le fait d'avoir fait deux saisons blanches freinent certains clubs. Surtout quand on connaît le rapport à l'âge que l'on a en France. Avant de parler contrat, c'est déjà compliqué de montrer sur le terrain que je suis en forme, autant physiquement que psychologiquement.
D'après ton conseiller digital, tu ne vas pas tarder à "revenir sur le devant de la scène", et tu es en contact avec "plusieurs clubs de Ligue 1 et Ligue 2". Tu peux nous en dire plus ? La dernière fois que j'en ai parlé, ça m'a un peu porté la poisse. Ce que je peux dire, c'est que ça bouge avec des clubs promus en Ligue 1 et des clubs bien installés en Ligue 2. J'ai aussi quelques touches avec des clubs à l'étranger, j'espère que tout cela débouchera sur un projet qui me relancera, parce que c'est pour cela que je m'entraîne tous les jours.
Tu t'entraînes où ? Entre Paris et Cergy-Pontoise. Je fais deux à trois séances par jour, avec un préparateur physique.
C'est quoi, d'ailleurs, un conseiller digital ? C'est quelqu'un qui s'occupe de ma communication, via les réseaux sociaux. Mais je gère moi-même ma page Facebook.
C'est pour qu'on ne t'oublie pas, que tu es si actif sur Facebook ? À la base, pas spécialement. J'aime le foot, je suis un passionné avant d'être un pro, donc j'aime discuter de l'actualité. C'était déjà le cas lorsque j'étais sous contrat. Mais aujourd'hui, c'est sûr que j'ai plus de temps pour échanger avec les gens.
En 2004, tu signes ton premier contrat pro avec le PSG de Vahid Halilhodžić. Tu entretenais quels rapports avec lui ? C'est le coach qui m'a lancé, donc j'ai forcément beaucoup de respect pour lui. J'ai connu mes premières émotions en pro…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant