Bactérie tueuse : la piste des germes de haricot

le
0
En Allemagne, les féculents germés sont consommés dans des salades mixtes. Les ministres européens de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire ont été convoqués mardi à Luxembourg pour une réunion extraordinaire.

Des germes de haricot mungo pourraient être à l'origine de l'épidémie provoquée par la bactérie tueuse E. coli, qui a déjà causé 23 décès en Europe dont 22 en Allemagne. Produits outre-Rhin, ces haricots apparentés au soja sont introduits dans les salades composées comme c'est le cas pour le maïs en France. Cette annonce intervient un peu plus d'une semaine après que les autorités allemandes ont incriminé à tort les concombres espagnols d'être à l'origine de l'épidémie.

La preuve définitive de la contamination des haricots n'a pas encore été apportée, a reconnu dimanche Gert Lindemann, le ministre-président de Basse-Saxe. «Les indices sont si forts que nous devons toutefois recommander aux consommateurs de renoncer pour l'instant à la consommation de graines germées», a-t-il déclaré, lors d'une conférence de presse à Hanovre. De nombreux restaurants qui ont vu des clients tomber malade avaient récemment reçu des livraisons de haricots mungos. Dans l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant