Bactérie en France : «Le risque zéro n'existe pas»

le
0
INTERVIEW - Pour Marc Mortureux, directeur de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, la crise en Allemagne est «exceptionnellement grave»

LE FIGARO - Est-ce qu'une contamination comme celle qui sévit en Allemagne est possible en France ?

Marc MORTUREUX - On ne peut pas l'exclure. Même si nos dispositifs de contrôle et de surveillance pour prévenir ce type d'événements sont très bien structurés, le risque zéro n'existe pas. Potentiellement, la plus grande circulation des marchandises nous expose à voir apparaître de nouveaux agents pathogènes dangereux comme cet E. coli (Eceh). Il ne faut pas baisser la garde. Mais la crise actuelle en Allemagne est exceptionnellement grave : on dénombre déjà plus de 700 cas de syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) en trois semaines outre-Rhin.

Diriez-vous comme beaucoup que les autorités sanitaires allemandes ont mal géré la crise ?

Il est trop tôt pour savoir si cela aurait pu mieux se passer. Il est vrai que la coordination entre les différents acteurs aurait pu être meilleure, mais délivrer des informations en période de crise est toujours

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant