Bachar el-Assad se moque de l'impopularité de Hollande

le
3
Bachar el-Assad, dans son palais présidentiel de Damas, en janvier 2014.
Bachar el-Assad, dans son palais présidentiel de Damas, en janvier 2014.

Le macabre décompte des victimes de la guerre en Syrie a beau avoir dépassé mardi le chiffre des 200 000, Bachar el-Assad ne change pas d'un iota et poursuit inlassablement ses provocations contre l'Occident. Conforté dans son palais de Damas par les frappes américaines contre les djihadistes de l'État islamique et du Front al-Nosra, le président syrien en profite pour lancer quelques flèches contre ceux qui ont juré sa perte. Dans une interview exclusive à l'hebdomadaire français Paris Match, le maître de Damas, confortablement réélu en juin dans un pays en ruine, affirme ne pas être "l'ennemi personnel ni le rival de Hollande", avant de décocher sa flèche : "Je pense que c'est plutôt Daesh (acronyme arabe de l'organisation État islamique, NDLR) qui est son rival, puisque leurs cotes de popularité sont très proches."

Surfant allègrement sur les déboires intérieurs du président de la République, Bachar el-Assad accuse le gouvernement socialiste d'oeuvrer "à l'encontre des intérêts de notre peuple (syrien) et de ceux du peuple français". C'est oublier que le précédent locataire de l'Élysée, Nicolas Sarkozy, après l'avoir reçu à l'Élysée, s'est vivement opposé au président syrien à la fin de son mandat . Et pour ce qui est des intérêts du "peuple syrien", Bachar el-Assad est désormais libre de bombarder quotidiennement ses propres civils situés dans des zones rebelles, à l'aide de barils de TNT projetés depuis le ciel....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gevrais3 le mercredi 17 déc 2014 à 14:24

    Ah .. Vous avez dit démocracie ???

  • heimdal le lundi 8 déc 2014 à 07:10

    Si une telle ignominie t'amuse ,tu dois être très bas de plafond .On ne confond pas un dictateur sanguinaire avec un président démocrate .

  • Berg690 le jeudi 4 déc 2014 à 16:20

    C'est amusant de voir la prestitué rager contre Bachar largement réélu dans sont pays.