Bachar el-Assad, probable candidat à sa succession en juin

le
0

Dans un entretien à l'AFP, le président syrien affirme qu'il n'entend pas quitter le pouvoir, ni même nommer des opposants ministres dans un gouvernement de transition, comme le prévoit la conférence de Genève.

Renforcé par les gains que son armée a réalisés sur le terrain face aux rebelles, Bachar el-Assad se montre plus déterminé que jamais à rester au pouvoir dans un entretien publié ce matin par l'AFP, et réalisé dimanche au palais du Peuple à Damas.

«Je considère que rien n'empêche que je me porte candidat (à l'élection présidentielle prévue en juin, ndlr) et si l'opinion le souhaite, je n'hésiterai pas une seconde à le faire. Bref, on peut dire qu'il y a de fortes chances que je me porte candidat», déclare Bachar el-Assad, décrit comme détenu et souriant par les journalistes qui l'interrogeaient.

A deux jours de l'ouverture de la conférence de Genève, qui doit théoriquement lancer un processus de transition devant conduire à la formation d'un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant