Bac : les retards dus à la grève SNCF seront compensés

le
0
Bac : les retards dus à la grève SNCF seront compensés
Bac : les retards dus à la grève SNCF seront compensés

De quoi donner des sueurs froides aux lycéens qui s'apprêtent à plancher la semaine prochaine. Ce vendredi matin, le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, a estimé que les épreuves du baccalauréat pourraient être menacées lundi par l'appel de la CGT-Cheminots et de SUD-Rail à poursuivre la grève à la SNCF.

«Oui, je pense que compte tenu des positions qui ont été prises, y compris la journée du Bac se trouve être menacée par les positions de deux syndicats sur l'ensemble des syndicats de la SNCF», a déclaré Frédéric Cuvillier au micro de France Info. «Avec (le ministre de l'Education) Benoît Hamon nous mettons en place un dispositif (...) pour faire en sorte qu'il n'y ait pas de perturbation, et s'il devait y en avoir, qu'il n'y ait pas de conséquence sur le Bac», a-t-il ajouté.

Lesquels ? En cas de poursuite de la grève SNCF lundi, les candidats arrivant avec une heure de retard pourront composer une heure de plus, a annoncé le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon. Il n'y aura pas de justificatif de retard demandé, a-t-il précisé à la presse à Paris.

En cas de retard dépassant une heure, limite au-delà de laquelle aucun candidat n'est habituellement autorisé à plancher, le ministre demandera aux chefs de centre d'examen de regarder les situations au cas par cas. «On agira avec bienveillance».

VIDEO. SNCF : la journée du bac de lundi menacée par la grève, selon Frédéric Cuvillier

Près de 687.000 candidats au baccalauréat passent lundi l'épreuve emblématique de philosophie, première étape d'un marathon de six jours d'épreuves écrites pour décrocher leur diplôme.

Les espoirs d'une levée de la grève des cheminots vendredi se sont amenuisés après l'appel de la CGT-Cheminots et de SUD-Rail à «poursuivre et amplifier le mouvement», alors que les assemblées générales des grévistes doivent se prononcer sur sa reconduction ou non dans la matinée.

Pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant