Bac : les conseils d'un psychiatre aux parents

le
0
Patrice Huerre donne quelques clés aux parents en cas d'échec d'un de leurs enfants aux baccalauréat.

Avec l'annonce des résultats au bac, le stress, les angoisses gagnent les parents des candidats. Marie est la mère de Julie qui a passé son année en terminale ES dans un lycée privé de l'Ouest parisien: «Je suis confiante mais je stresse quand même un peu.» «Ce que j'aimerais bien, c'est une mention», glisse-t-elle. Pour Philippe, la situation est plus délicate. Son fils Quentin lui a avoué avoir moyennement réussi, après une année laborieuse en terminale L. «Je ne sais vraiment pas comment m'y prendre s'il est recalé demain», lâche-t-il un peu honteux.

Patrice Huerre, psychiatre de l'enfant et de l'adolescent, donne les clés en cas d'échec. «L'essentiel, si votre enfant est recalé au bac, c'est de différencier deux éléments: le résultat et la personne. On peut légitimement être déçu ou triste d'un échec, mais il ne faut surtout pas oublier à ce moment-là que la valeur de son enfant ne se réduit pas à la réussite à cet examen.» Pour un adolescent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant