Bac : le nombre de langues dans le collimateur

le
0
Les inspecteurs généraux proposent de passer de 47 langues présentées au bac à 24.

Source de coût et de complexité, le nombre de langues qu'un candidat pourra passer au bac, pourrait être diminué, selon les inspecteurs généraux de l'éducation nationale, dans leur rapport «propositions pour une évolution du baccalauréat», présenté lundi au ministère de l'Education nationale.

La recherche d'examinateurs, notamment pour les langues non enseignées dans le système éducatif, est un casse-tête annuel. La difficulté d'organisation paraît disproportionnée par rapport «à l'utilisation effective que font les candidats de cette offre linguistique», expliquent-ils. Une part importante de ces langues n'est en effet choisie que par un nombre très faible de candidats du bac général. 66,7 % des langues sont choisies par moins de 200 candidats et seulement 11 langues sont choisies par plus de 1000 candidats: l'allemand, l'anglais, l'arabe, le chinois, l'espagnol, l'hébreu, l'italien, la langue d'oc, le portugais, le russe et le turc.

L'amharique et le haouss...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant