Bac 2017, mentions couacs

le
2
Bac 2017, mentions couacs
Bac 2017, mentions couacs

Ils ne seront en vacances que ce vendredi soir, un jour plus tard que prévu. Cet après-midi, près de 18 000 candidats repassent leur épreuve d'espagnol, annulée lundi à cause d'une grosse erreur : le sujet qui leur a été proposé à l'examen, en début de semaine, avait déjà été donné à la session de septembre du bac 2016.

 

Négligence dans le choix des exercices ? Une enquête est ouverte, en interne, au ministère de l'Education nationale. Une de plus : depuis leur ouverture le 15 juin, les écrits ont été marqués par une série de couacs, «inadmissibles», selon le principal syndicat des chefs d'établissements (SNPDEN-Unsa) qui, jeudi, est monté au créneau pour réclamer une réforme de l'examen.

 

Est-ce le fait du nombre record de candidats, en augmentation de 3 % par rapport à l'an dernier ? «Nous n'avons jamais eu autant d'alertes sur nos messageries que cette année, pour nous demander d'imprimer in extremis des sujets de secours ou pour faire rectifier des erreurs dans les énoncés», affirme Pascal Bolloré, secrétaire général adjoint du SNPDEN, et proviseur dans le Val-de-Marne. Philosophie en série technologique, sciences économiques et sociales (SES) pour les terminales ES, littérature en filière L... Au total, le ministère de l'Education nationale reconnaît six recours aux sujets de secours, cette année, ainsi que «quinze rectificatifs» apportés aux énoncés. «C'est moins que l'an dernier, où les sujets de secours ont été utilisés onze fois», assure la Rue de Grenelle, tout en refusant de communiquer la liste des épreuves concernées ou de préciser les conditions dans lesquelles les sujets ont été modifiés. «Décider de prendre le sujet de secours un mois avant les épreuves, ce n'est pas du tout la même chose que le matin même !» s'exclame Pascal Bolloré.

 

Des sujets choisis avec «légèreté»

 

Au Snes, le syndicat majoritaire des enseignants du second degré, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 8 mois

    A 18 ans le gamin devrait retirer sa carte d'électeur et son bac....autant d'économisé sur ce diplôme sans valeur.

  • s.thual il y a 8 mois

    le responsable est où est qui ?planque dans une académie irresponsable ? Il serait temps de revoir ces épreuves et faire un contrôle toute l année et arrêter ce cirque classes fermées, élèves en vacances ou ouasifs coût monstrueux ....