Bac 2016 : « T'as mis la conscience dans ton plan ? »

le , mis à jour à 09:18
0
Bac 2016 : « T'as mis la conscience dans ton plan ? »
Bac 2016 : « T'as mis la conscience dans ton plan ? »

Semaine après semaine, « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » a suivi Abdoulaye, Maxence, Sabera et Salim dans leur préparation. Ces quatre élèves sont scolarisés au lycée Mozart, établissement du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), classé en tête de notre palmarès des lycées 2016.

 

Il sait qu'il ne désirait pas tomber sur ce sujet. Mais Maxence a dû se résoudre à composer sur « Savons-nous toujours ce que nous désirons ? », faute d'être inspiré par l'énoncé n° 2 sur l'histoire ou par l'explication d'un texte de Descartes. « En ouvrant ma copie, j'avais le seum (NDLR : dégoûté). Comme on n'avait pas vu l'histoire en cours, j'ai négligé cette notion », commentait-il, hier, à la sortie de l'épreuve tant redoutée de philosophie. En 3 h 15, dans une salle de son établissement, le lycéen studieux de 17 ans est tout de même venu à bout du sujet. « Sans perdre mes moyens », assure-t-il, à l'aise dans ses baskets blanches, malgré la courte nuit passée à ressasser ce qu'il aurait dû, ou non, réviser.

 

« T'as mis la conscience dans ton plan ? » interpelle-t-il Abdoulaye, quand le jeune homme de 18 ans sort à son tour, trente minutes plus tard. « Oui, mais tu sais que je ne suis pas l'exemple absolu en philo », éclate-t-il de rire en checkant sa main. « J'étais plus stressé que prévu, mais j'ai donné le maximum et n'aurai pas de regret », reprend-il. Le candidat s'était fait dispenser la veille quelques conseils par son frère aîné. « Ta trousse est complète ? Déconne pas, c'est important », lui avait conjuré ce dernier.

 

Au-delà de ce qu'ils ont pu écrire sur leur copie, savent-ils ce qu'ils désirent à quelques jours de fermer la page des années lycée ? « C'est pas facile... à peu près, oui », prend le temps de réfléchir Abdoulaye. Lui s'est beaucoup investi dans la vie de son lycée. Début juin, il y a notamment organisé le prestigieux bal de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant