Bac 2015 : le meilleur du pire des copies de sciences économiques et sociales

le
0
685 000 candidats planchent depuis mercredi sur leurs épreuves écrites, pour le meilleur? et pour le pire.
685 000 candidats planchent depuis mercredi sur leurs épreuves écrites, pour le meilleur? et pour le pire.

Depuis mercredi, 685 000 candidats planchent sur leurs épreuves écrites, pour le meilleur? et pour le pire. En attendant la cuvée 2015, retrouvez le florilège des plus belles perles des bacheliers de ces dernières années, relevées par des correcteurs et compilées dans Brèves de copies de bac 2 (édition Chiflet & Cie, 128 pages, 10 euros), sur sujetdebac.fr et perlesdubac.fr. Naïveté, ignorance ou lapsus, ces bourdes n?ont certainement pas aidé leurs auteurs à obtenir leur précieux diplôme, mais ont cependant réussi l?exploit de faire sourire (ou pleurer) les correcteurs. Nous avons évidemment scrupuleusement respecté l'orthographe très inventive des candidats. Aujourd'hui, place aux sciences économiques et sociales.

 

Le solde migratoire est la somme que l?on donne aux émigrés pour repartir chez eux.

En fait, les frites, qui sont belges, ont marqué le début de la mondialisation.

Balance du commerce extérieur : c?est pour peser les marchandises qui vont à l?étranger.

En plus des ouvriers pas cher, les firmes multinationales vont dans des pays ou l?impôt est moins cher qu?en France.

La canicule est peut-être la solution pour résoudre le problème des retraites.

Autofinancement : c?est quand la banque veut bien donner un crédit pour acheter une voiture flambante neuve.

Dans ce cas on peut participer au lancement de petites entreprises de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant