Bac 2015 : le meilleur du pire des copies de sciences de la vie et de la terre

le
0
685 000 candidats planchent depuis la semaine dernière sur leurs épreuves écrites, pour le meilleur? et pour le pire.
685 000 candidats planchent depuis la semaine dernière sur leurs épreuves écrites, pour le meilleur? et pour le pire.

Depuis la semaine dernière, 685 000 candidats planchent sur leurs épreuves écrites du baccalauréat général. En attendant les résultats de la cuvée 2015 qui seront proclamés le mardi 7 juillet, nous vous proposons de retrouver le florilège des plus belles perles des bacheliers de ces dernières années. Naïveté, ignorance ou lapsus, ces bourdes n'ont certainement pas aidé leurs auteurs à obtenir leur précieux diplôme, mais elles ont été collectionnées et compilées dans Brèves de copies de bac 2 (édition Chiflet & Cie, 128 pages, 10 euros), sur sujetdebac.fr et perlesdubac.fr. Elles auront au moins la vertu de vous faire sourire ou pleurer. Nous avons évidemment scrupuleusement respecté l'orthographe très inventive des candidats. Aujourd'hui, place aux sciences de la vie et de la terre.

En conclusion, les mouches subissent les croisements entre espèces, et elles deviennent des mutantes, un peu comme dans le film Hulk (mais ce n'est pas une mouche).

Les anti-corps sont des petits organismes vivant à l'intérieur de nous, et servant à combattre les corps.

Le test de l'eau potable est un test destructif. C'est-à-dire que pour savoir si une eau est potable, il faut la boire et regarder si on ne meurt pas. Si on meurt, c'est dommage, parce qu'on ne pourra pas faire d'autre test.

Les végétaux fixent l'oxygène sur leur feuille grâce aux globules verts.

Pour étudier un fossile il faut qu'il soit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant