Bac 2014 : déjà des perles et des bourdes de haut niveau

le
0
Bac 2014 : déjà des perles et des bourdes de haut niveau
Bac 2014 : déjà des perles et des bourdes de haut niveau

Les perles du Bac 2014. Après la polémique sur les sujets du BAC S  et avant l'annonce des résultats officiels début juillet, les premières perles de cette édition 2014 de l'examen du baccalauréat toutes séries confondues ont commencé à filtrer. Le site Perles du Bac s'est amusé à les recenser : attention, les copies de Philosophie, Histoire et Français réservent leur lot de boutades et d'approximations. Florilège des meilleurs extraits, fautes d'orthographe comprises.

L'épreuve de philosophie. Invité à disserter en série Littéraire sur la question « Doit-on tout faire pour être heureux ? », les futurs bacheliers - et les autres d'ailleurs - ont répondu avec des salves très drôles, naïves ou liées à l'actualité.

«Pour être heureux, on doit parfois tout donner : par exemple ici, pour avoir le bonheur de passer 4 heures ici, je n'ai pas hésiter à affronter les grèves de la SNCF. Comme référence, je pourrais citer la CGT ou le patron de la SNCF, mais dans une copie de philosophie ça ferait un peu tâche. Alors passons cet intermède léger.»

«Vivre heureux c'est parfois simple : un bon canapé, une bière, un match. Bref, rien à faire.»

«Pourtant, pour être heureux, certains font des actes très méchants : violer, tuer, massacrer, torturer, découper, écorcher... Mais il n'est pas nécessaire toujours d'en arriver là.»

L'autre sujet de la série L était « Les ?uvres éduquent-elles notre perception ? ».

«Je dois reconnaître que la pornographie en tant qu'oeuvre concrète a radicalement changé ma perception des choses.»

«Notre perception nous fait voir des oeuvres qu'il vaut mieux des fois oublier.»

L'épreuve d'Histoire-Géographie. La dissertation d'Histoire avec au choix en L ou ES, «Le projet d'une Europe politique depuis le congrès de La Haye (1948)» ou «La Chine et le monde depuis 1949», a inspiré de nombreux lycéens qui ont dressé des comparaisons très en phase ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant