Bac 2013 : 665 000 candidats planchent sur les épreuves ce lundi

le
1
Bac 2013 : 665 000 candidats planchent sur les épreuves ce lundi
Bac 2013 : 665 000 candidats planchent sur les épreuves ce lundi

Près de 665 000 candidats au baccalauréat entament lundi le marathon des épreuves de philosophie pour les filières générale et technologique, et de français pour la filière professionnelle, avec l'espoir de décrocher le fameux diplôme qui les mènera à un métier ou à l'université.

Les élèves du bac général ont donné le coup d'envoi à 8 heures, avec la traditionnelle épreuve de philosophie, tandis que les candidats au bac pro passeront l'épreuve de français à partir de 9h30. Dans l'après-midi, ce sera au tour des candidats au bac techno de disserter en philo. La philosophie figure au programme du baccalauréat de façon quasi ininterrompue depuis sa création sous Napoléon en 1808. A l'origine, c'était un examen oral, en latin. «C'est une singularité qui nous fait honneur dans notre pays, qui est quand même le pays des grands philosophes», souligne Jean-Paul Delahaye, directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco).

Le baccalauréat de 13 à... 91 ans

Le doyen des candidats a 91 ans. Le plus jeune n'a que 13 ans. Au total, 664.709 élèves essaieront de décrocher le diplôme dont la moitié (51%) au bac général, près d'un tiers (28%) au bac pro et un cinquième (21%) au bac techno.

Le nombre total de candidats a diminué de 5,45 % par rapport à 2012 du fait de la baisse du nombre des candidats au bac pro (-16,5%) car 2013 est la première année où il n'y a plus que des élèves issus du bac en trois ans. La session 2012 cumulait encore les formations en trois ans et en quatre ans. La réforme Darcos a fait passer de quatre à trois ans le cursus.

La session 2013 est en outre caractérisée par la réforme du lycée général et technologique arrivée cette année en terminale. Elle comporte de nouvelles épreuves et de nouvelles modalités d'évaluation. Une vigilance particulière est portée à la lutte contre la fraude, avec la généralisation des détecteurs de téléphones portables dans toutes les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 17 juin 2013 à 09:29

    Belle orientation, faire des érudits de 80% des jeunes français !!!!!! ça ne va pas faire avancer l'économie et l'industrie française.le système éducatif français à fait rêver, mais le rêve ne fait pas progresser la société.