Baby-planner : des coachs pour bébé pour femmes débordées

le
0
La mode du baby-planner a-t-elle une chance de prospérer en France ? (Photo d'illustration.)
La mode du baby-planner a-t-elle une chance de prospérer en France ? (Photo d'illustration.)

Une femme enceinte consacrerait environ 150 heures à chercher des informations autour de la naissance, et 245 heures à trouver le matériel qui conviendra à son enfant. Du temps perdu ? Ces 400 heures de préparation à la venue d'un nourrisson, des professionnels proposent de les prendre en charge. Le créneau, inventé en 2006, a conservé son nom anglais d'origine : « baby-planner ».

Ils sont 35 à proposer aujourd'hui, en France, leurs services inédits. Choisir la maternité, décider si l'on accouchera en présence ou non du père de l'enfant, trouver le photographe qualifié qui viendra saisir les premiers sourires du nouveau-né, conseiller pour l'allaitement, effectuer les démarches administratives « et surtout, le principal souci, trouver un mode de garde satisfaisant et adapté aux horaires des parents », telles sont les requêtes auxquelles répond Yamina Elbaz, à la tête d'Exclusive Baby-Planner.

70 euros la demi-heure

Les clients d'un baby-planner sont des parents qui travaillent, ont autour de 35/40 ans et, pour 75 % d'entre eux, attendent leur premier enfant. Ils ont également suffisamment d'argent pour déléguer à ces coachs le choix de la poussette, du siège auto ou du lit pliant. Si le premier rendez-vous est gratuit, ils souscrivent ensuite un forfait, achetant entre trois et neuf mois d'accompagnement, à raison de 70 euros la demi-heure. Les baby-planners ne dispensent aucun conseil médical, « mais en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant