«Baby doc» présente ses excuses au peuple haïtien

le
0
L'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier a appelé vendredi à la «réconciliation nationale» sans donner de précisions sur ses intentions politiques. Les experts pensent que son retour a pour unique objectif la récupération de fonds bloqués en Suisse.

«Baby doc» est sorti de son silence. Pour la première fois depuis son retour surprise lundi en Haïti après 25 années d'exil, l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier s'est exprimé publiquement. En commençant, de manière inattendue, par faire amende honorable. Il a ainsi fait part vendredi, dans une brève déclaration prononcée d'une voix faible en français et en créole, de sa «profonde tristesse» pour ceux qui disent avoir été «à juste titre (...) victimes de (son) gouvernement». Le fils de «Papy Doc», qui est apparu très faible, ferait en effet l'objet d'une enquête dans son pays pour crimes contre l'humanité commis sous sa dictature (1971-86) selon Amnesty International.

L'ancien homme fort de Port-au-Prince a d'autre part appelé à «la réconciliation nationale», alors que le pays est toujours plongé au plus profond d'une crise politique qui ne cesse de s'accentuer. «Me voici pour témoigner ma solidarité en cette période difficile», a-t-il ajouté,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant