B787 : les balises d'urgence au coeur de l'enquête

le
0
le bureau enquête investigation demande que toutes les balises d'urgence installé à bord des 68 Boeing 787 Dreamliner en service dans le monde soit désactivée.

Les balises de détresse du Boeing 787 Dreamliner sont dans le collimateur de l'Air Accidents investigation branch (AAIB) qui dépend du ministère des transports britannique. Près d'une semaine après le déclenchement d'un incendie à bord d'un appareil appartenant à Ethiopian Airlines sur le tarmac de l'aéroport de Heathrow, le bureau enquête accident recommande «la désactivation» de toutes les balises installées à bord des 68 Dreamliner en service dans le monde, opérés par 13 compagnies clientes. Cela en attendant la mise en place de «mesures appropriées». «Cette décision concerne uniquement les 787», insiste-t-on au siège de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA).

L'AAIB indique que le lien de cause à effet avec l'incendie n'est pas encore établi. L'incendie a pu être provoqué par de l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant